La santé pour territoire

Obésité : journées européennes et expérimentation innovante en Bourgogne-Franche-Comté

Actualité
Date de publication
Visuel
Journées européennes de l'obésité 2019
Dans le cadre des journées européennes de l’obésité, qui se tiendront les 17 et 18 mai prochains, nous faisons le point sur le projet EMNO qui vise l’amélioration de la qualité de vie des patients souffrant d’obésité en Bourgogne-Franche-Comté.
Corps de texte

Pourquoi une journée européenne de l’obésité ?

Journées européennes de l'obésité

L’obésité est un grave problème majeur de santé publique. A l’origine de nombreuses complications entraînant une surmortalité, elle  touche les personnes de plus en plus jeunes et altère de manière importante la qualité de vie.

D’un point de vue purement médical, l’obésité est définie comme « un excès de masse grasse entrainant des inconvénients pour la santé. »

Cet excès de tissu adipeux, impacte différemment la santé en fonction de sa localisation. Plus il est abdominale, plus les conséquences métaboliques (diabète, apnée du sommeil, hypertension, cholestérol …) seront importantes.

A l’origine d’une réduction de l’espérance de vie, l’obésité est une maladie complexe qui nécessite des changements comportementaux sur le long terme et donc une approche thérapeutique bienveillante sous la forme de parcours permettant l’accès à différents professionnels en interdisciplinarité.

 

Le projet "EMNO", déposé dans le cadre du dispositif de l’article 51 de la loi de financement de la sécurité sociale

Pour « transformer l’offre de santé, améliorer la pertinence et la qualité des prises en charge », la loi de financement de la sécurité sociale de 2018 a introduit un dispositif permettant aux acteurs de santé de déroger à des règles de droit, en testant des organisations et de nouveaux modèles de financement (article 51).

La Bourgogne-Franche-Comté s’est inscrite dans cette dynamique et deux projets, dont EMNO, ont été sélectionnés en 2018 par le comité technique de l’innovation en santé (composé de représentants de l’assurance maladie, des directions d’administration centrale, du secrétariat général du ministère et des ARS). EMNO est l’un des deux premiers projets régionaux validés au niveau national.

Le projet EMNO vise l’amélioration de la qualité de vie des patients souffrant d’obésité, dans une région où plus de 16% des personnes sont concernées, contre 14% à l’échelle nationale. Il est porté par l’Espace Médical Nutrition et Obésité (EMNO) fondé par le docteur Cyril Gauthier, en 2017, maison médicale de Valmy, à Dijon.

EMNO propose aux patients d’accéder aux compétences d’une équipe pluridisciplinaire en présentiel, composée de médecin, infirmier, diététicienne, psychologue. Ces entretiens physiques sont complétés par un accompagnement pédagogique dématérialisé.

L’objectif est de les inviter à suivre un véritable parcours médico-éducatif basé sur un programme de soins personnalisé

L’expérimentation concerne les personnes souffrant d’obésité , entrant ou non dans un processus de chirurgie bariatrique ou qui souffrent de troubles du comportement alimentaire Le parcours médico-éducatif des patients ainsi créé est renforcé par la mise à disposition d’une plateforme pédagogique sur laquelle ils ont accès à des ateliers d’éducation thérapeutiques et pédagogiques en ligne en sus entre les consultations.

Au-delà de la prise en charge, l’innovation porte sur le mode de rémunération des professionnels, au forfait, et non plus à l’acte.

Les bénéfices attendus se mesureront notamment en termes d’amélioration de la qualité de vie, de diminution des hospitalisations pour obésité et de recul de l’obésité sévère dans la région.

Le projet a pour ambition d’inclure 750 patients en 5 ans, à partir de l’automne 2019.