La santé pour territoire

Le point sur l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés

Article
Visuel
Un enfant handicapé manipulant une tablette
Crédit : Fotolia
Nous vous présentons les dispositifs aidant les personnes handicapées à accéder au milieu du travail que ce soit en milieu ordinaire, en milieu adapté ou en milieu protégé.
Corps de texte

Les différentes formes d’intégration dans le milieu du travail

Les personnes handicapées peuvent intégrer le milieu du travail sous plusieurs formes :

  • le milieu ordinaire (MO) : la loi exige que le milieu ordinaire accueille un ratio minimum de 6 % de travailleurs handicapés ;
  • le milieu adapté avec le réseau des entreprises adaptées (EA)
  • le milieu protégé, constitué des établissements et services d’aide par le travail (ESAT).

Les ESAT sont des structures où les travailleurs assurent une production et bénéficient d’un accompagnement médico-social. Nous autorisons et finançons ces structures. Au-delà, nous appuyons des stratégies et des dispositifs visant à améliorer l’inclusion professionnelle des travailleurs handicapés.

Nos partenaires régionaux qui œuvrent pour l’amélioration de l’inclusion professionnelle des travailleurs handicapés sont réunis au sein d’une instance qui mène des réflexions et décide des actions sous la forme du Plan régional d’insertion des travailleurs handicapés  (PRITH). Sous la présidence de la DIRECCTE (la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi), il rassemble notamment l’ARS, le conseil régional, le rectorat, les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), le service public de l’emploi, les organisations d’employeurs et de salariés….

Les leviers pour accéder à l’emploi et intégrer le monde du travail

  1. Les formations en structures spécialisées

    Pour apprendre un métier, en changer ou se perfectionner, des structures de formation spécialisées sont mobilisables. Il s’agit des centres de pré-orientation  (CPO), des centres de réadaptation professionnelle (CRP) et des unités d’évaluation de réentrainement et d’orientation socio-professionnelle pour le public cérébro-lésé (UEROS) qui dispensent des formations qualifiantes et accompagnent le travail de recomposition d’un projet professionnel.

    Notre région en dispose sur Besançon, Dijon, Monéteau (banlieue d’Auxerre où se situe un grand centre CPO-CRP) et Lons-le-Saunier.
     

  2. La validation des acquis de l’expérience (VAE)
    Forum access validation des acquis et de l'expérience pour les travailleurs handicapés

    Nous mandatons et finançons le CREAI depuis 2008 pour faire vivre un dispositif d’accès à la validation des acquis de l’expérience (VAE). Baptisé « Access’VAE », il a permis à ce jour à plus d’une centaine de travailleurs handicapés d’obtenir cette validation, sous forme d’un CAP par exemple,  sur les métiers exercés en ESAT : Espaces Verts, Blanchisserie… Les taux de réussite observés vont de 90 à 100 % ce qui est sensiblement supérieur à ceux du droit commun.

    Access’VAE fête cette année ses 10 ans de succès. Un forum sera consacré à cet anniversaire le 18 décembre à Dole: débats, films, saynètes et, bien sûr, remises de diplômes.

    En savoir plus en consultant le programme et auprès du CREAI de Bourgogne-Franche-Comté :
    www.creaibfc.org, 03 80 28 84 40 ou creai@creaibfc.org)

  3. Job coaching : le dispositif de l’emploi accompagné

    Afin de faire évoluer les compétences des personnes handicapées, de les valoriser et de leur permettre de progresser en autonomie pour, à terme, rejoindre le milieu ordinaire, les travailleurs d’ESAT et des entreprises adaptées peuvent bénéficier de dispositifs mis en place par des associations gestionnaires d’ESAT. Au travers d’évaluations et d’aides à la recherche d’emploi, des travailleurs handicapés accèdent au niveau d’emploi visé et évoluent ainsi vers l’entreprise adaptée ou le milieu ordinaire.

    Le dispositif de l’emploi accompagné (DEA), mis en œuvre au début de cette année sur financement d’Etat, vient proposer un job coaching "complet" dans la mesure où l’accompagnement se prolonge, au-delà du recrutement, sur le poste obtenu, auprès de l’employeur et des équipes de collègues, pour fixer les conditions optimales d’intégration.
     

  4. Duoday, une journée de travail en duo avec une personne handicapée

    Cette opération s’est généralisée cette année à tout le territoire national. Il s’agit d’organiser, en entreprise, des duos entre un salarié sur son poste et une personne en situation de handicap. Ce mini stage ne dure qu’une journée mais fournit l’opportunité, pour la personne accueillie, de découvrir les réalités du milieu ordinaire. Réciproquement, la personne accueillante découvre le monde du handicap trop peu connu du monde "des valides" (en savoir plus ici)

    Nous avons participé à ce renforcement des liens entre les employeurs et les personnes handicapées en accueillant, le 26 avril dernier, au sein de nos services, quatre personnes en situation de handicap (en savoir plus ici). 

L’insertion professionnelle n’est qu’une modalité d’un projet plus complet d’inclusion totale : scolaire, citoyenne, d’accès aux soins… qui se décline actuellement dans le cours d’une expérimentation à valeur nationale sur le territoire de Belfort baptisée "Territoire Inclusif".