La santé pour territoire

Le dispositif PAERPA

Article
Visuel
logo paerpa


Les personnes âgées de 75 ans et plus représentent en France une personne sur dix. 85% d’entre elles ont au moins une pathologie.
Afin de prévenir et de limiter leur perte d’autonomie, il existe un dispositif : le PAERPA, le parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d’autonomie.
Corps de texte

Le PAERPA, parcours de santé des aînés, est déployé depuis 2014 sur des territoires pilotes, dont le Pays Bourgogne nivernaise, dans la Nièvre. Constatant que la population de personnes âgées en France ne cesse de croître, le ministère des Affaires sociales et de la Santé a mis en place un dispositif innovant qui s’adresse aux personnes, âgées de 75 ans et plus, dont l’autonomie est susceptible de se dégrader pour des raisons d’ordre médical ou social.

Comprendre PAERPA en 3 minutes 

 

L’objectif : préserver l’autonomie des personnes âgées

La démarche PAERPA a pour objectif de maintenir la plus grande autonomie le plus longtemps possible dans le cadre de vie habituel de la personne. Son rôle est de faire en sorte que chaque Français, âgé de 75 ans et plus, reçoive les bons soins par les bons professionnels, dans les bonnes structures au bon moment, le tout au meilleur coût.

En partant des besoins de la personne et de ses aidants, cette action est rendue possible en agissant en amont de la perte d’autonomie par un repérage des quatre principaux facteurs d’hospitalisation évitables (dépression, chute, problèmes liés aux médicaments) et en optimisant la coordination des professionnels (sanitaires, sociaux et médico-sociaux) autour de la personne âgée.

Un dispositif articulé autour de 5 actions clés

1. Renforcer le maintien à domicile

La démarche PAERPA porte une coordination renforcée des professionnels de santé de premier recours, en lien avec les professionnels sociaux si besoin, au plus près de la personne âgée dès lors que sa situation médico-sociale le nécessite. Ainsi, le médecin traitant et un ou plusieurs professionnels de santé forment autour de la personne âgée, une coordination clinique de proximité.

2. Améliorer la coordination des intervenants et des interventions

Un numéro unique accessible aux personnes âgées et à leurs aidants ainsi qu’aux professionnels et plus particulièrement aux professionnels de santé libéraux est mis en place. Cette plate-forme d’information et d’orientation appuie notamment les professionnels pour organiser au mieux les offres de services proposées par les différents dispositifs/structures existants des territoires à destination des personnes âgées (information sur les places en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes -Ehpad-, sur les aides sociales, orientation vers une expertise gériatrique…) et facilite l’accès aux droits et aux aides pour ces dernières. Cette coordination territoriale d’appui (CTA) est effective sur tous les territoires Paerpa.

3. Sécuriser la sortie d’hôpital

Pour les personnes âgées qui ont été hospitalisées, la sortie de l’hôpital fait l’objet de dispositifs spécifiques : anticipation et préparation de la sortie, repérage de la perte d’autonomie, transition via un hébergement temporaire, mobilisation d’un service d'aide à domicile  (SAAD) ou d’un service polyvalent d'aide et de soins à domicile (SPASAD), transmission des informations au médecin traitant, appui de la coordination territoriale d’appui (CTA) si besoin.

4. Éviter les hospitalisations inutiles

Le repérage, les actions d’éducation thérapeutique, la circulation d’informations entre professionnels, l’accès simplifié à des expertises gériatriques ou à un numéro unique de gériatrie sont des actions qui sont mises en place dans le cadre de PAERPA et qui permettent d’éviter les passages inutiles aux urgences et les hospitalisations mal préparées.

5. Mieux utiliser les médicaments

La polymédication est fréquente chez les personnes âgées. Elle peut être justifiée, mais elle peut également être inappropriée, comporter des risques et entraîner des effets indésirables liés aux interactions médicamenteuses. Aussi, des actions de révision d’ordonnance sont mises en place notamment en sortie d’hospitalisation en lien avec le médecin traitant et le pharmacien d’officine.

Schéma montrant le parcours paerpa

Une initiative étendue à l’ensemble des régions françaises en 2016

Initialement, neuf territoires pilotes avaient été retenus dans le cadre du dispositif PAERPA, dont le pays Bourgogne nivernaise, dans la Nièvre. 
En 2016, afin de porter la logique de parcours de santé à l’ensemble du territoire français, une extension a minima à un territoire Paerpa par région a été programmée. Cette extension s’inscrit dans le cadre du Pacte Territoire Santé 2. Dans notre région, le dispositif a été étendu à l'ensemble du département de la Nièvre. Il concerne également désormais le département du Doubs.

Carte paerpa montrant que les départements de la Nièvre et du Doubs sont dans le dispositif paerpa

Le dispositif PAERPA dans notre région

Le territoire de la Nièvre (le Pays de la Bourgogne Nivernaise et le canton de St Amand-en-Puisaye) a été retenu pour porter l’expérimentation Paerpa dès novembre 2014. Ce territoire se caractérise par son aspect rural et des indicateurs démographiques, sanitaires et socio-économiques, défavorables par rapport aux autres territoires de la région.

Le Doubs a été intégré au dispositif en 2016 et l'expérimentation se met en place.

Dans le Nord Franche-Comté, lancement en mars 2019 !