La santé pour territoire

Evaluation qualitative du PAERPA dans la Nièvre

Etude et rapport
Visuel
PAERPA 58 évaluation qualitative
Dans le cadre du parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d’autonomie dans la Nièvre (PAERPA 58), nous avons mené une enquête afin de mesurer l’impact de la mise en place d’un plan personnalisé de santé (PPS) sur la qualité de vie des personnes âgées et de leurs aidants.
Nous mettons à votre disposition les résultats sous forme de synthèse.
Corps de texte

Nous avons interrogé des personnes âgées bénéficiaires d’un plan personnalisé de santé (PPS) ou l’un de leurs aidants, autour de quatre thématiques :

  • l’organisation de la vie quotidienne,
  • le niveau de connaissance des usagers des différents dispositifs en faveur des personnes âgées,
  • les sources d’information utilisées,
  • l’apport de la coordination.

Des entretiens ont également été menés avec des membres de la coordination territoriale d’appui (CTA).
 

Les enseignements, côté bénéficiaires

Les personnes âgées interviewées ont en moyenne 85 ans. Elles sont toutes bénéficiaires d’un plan personnalisé de santé (PPS) et vivent seules à domicile. Leurs aidants, dans la plupart des cas les enfants, sont en moyenne âgés de 62 ans. Lorsque les enfants ne vivent pas à proximité, l’entourage amical et le voisinage sont plus présents pour la personne âgée.

Il apparaît naturel d’aider son parent âgé mais les enfants se retrouvent face à différentes difficultés :

  • la compréhension des rouages administratifs souvent compliqués ;
  • la difficulté à gérer les conflits ;
  • l’inversion des rôles entre parents et enfants ;
  • la contrainte de présence et de temps ;
  • l’impact sur leur vie personnelle et professionnelle.

Avec les entretiens, on constate un manque de connaissance des réponses possibles. Les aidants ne connaissent pas les dispositifs existants et les interlocuteurs possibles.

L’intervention de la Coordination territoriale d’appui (CTA) est le plus souvent enclenchée au moment d’une hospitalisation. Même si une information est fournie par le personnel de l’hôpital, les familles ne savent pas quoi en faire. La CTA leur apporte des réponses et les aidants ont le sentiment d’être écoutés. Le retour à domicile est préparé et les aidants se disent rassurés et soulagés. On constate une répartition naturelle des rôles de chacun entre la personne âgée, son médecin traitant, les aidants et la CTA.

L’avenir est alors considéré plus sereinement par les familles qui se sentent entourées, mieux conseillées et peuvent anticiper.
 

En conclusion

L’enjeu du projet PAERPA, mais plus largement du parcours des personnes âgées, est de permettre aux personnes âgées, mais aussi aux familles, de détecter le bon moment pour demander de l’aide, avec le soutien du médecin traitant, en levant l’appréhension d’une telle intervention.

L’expérimentation PAERPA est un projet à long terme de changement de culture de soins tant pour les usagers que pour les professionnels. Les différentes initiatives de coordination laissent apparaître des évolutions encourageantes dans les pratiques professionnelles.

L’évaluation met en lumière le besoin d’une meilleure information du public sur le dispositif existant et démontre que la coordination des professionnels est un facteur clé d’amélioration de la prise en charge des personnes âgées.

L’objectif principal de cette évaluation était d’expliciter les conditions opérationnelles de l’extension des actions PAERPA à d’autres territoires.

En savoir plus sur le dispositif PAERPA : https://www.bourgogne-franche-comte.ars.sante.fr/paerpa-2