La santé pour territoire

Engagement dans une démarche de développement de la chirurgie ambulatoire

Article
Visuel
Bloc opératoire
Crédits : Phovoir
Une démarche de benchmark régional sur les blocs opératoires et les unités de chirurgie ambulatoire, suivie d’un accompagnement, a été lancée en septembre 2018.

L’ensemble des phases de ce projet régional a été piloté avec l’équipe de consultants du cabinet de conseil CERCLH.
Corps de texte

Une nécessaire évolution de l’organisation de notre système de santé

La France a un système de santé performant mais il doit préserver sa viabilité en relevant un certain nombre de défis structurels. Face au poids croissant des maladies chroniques à traiter, à l’évolution des technologies et aux ressources financières limitées, l’organisation du système de santé doit évoluer.

Avec plus de 75% des interventions chirurgicales qui pourraient être réalisées en ambulatoire et un objectif national cible, fixé par le ministère de la santé, à 66,2% en 2020 et 70,0% en 2022, la chirurgie ambulatoire est une priorité de la stratégie nationale de la santé (SNS) et le plan d’accompagnement à la transformation du système de santé (PATSS).

De sûrcroit, le développement de la chirurgie ambulatoire centré sur le patient, impose un mode d’organisation qualifié pour les établissements. Il doit répondre à un quadruple objectif : progrès, qualité, sécurité, efficience.
 

La mise en place de la chirurgie ambulatoire nécessite des évolutions, des transformations et une réorganisation de l’offre territoriale de soins

Aujourd’hui, la chirurgie ambulatoire est à la croisée des pratiques médicales, des technologies et des organisations. C’est un changement de paradigmeIl impose de redessiner l’organisation des structures par une modernisation du système hospitalier, par le décloisonnement et la mise en œuvre de processus de coordination des actions. Il vise l’efficience des organisations et la gestion des flux, en faisant évoluer les pratiques médicales (chirurgicales et anesthésie) et paramédicales dont la finalité est de :

  • garantir et renforcer une offre de chirurgie de qualité, graduée et sécurisée ;
  • garantir la sécurité des prises en charges ;
  • favoriser un accès égal aux innovations technologiques et organisationnelles ;
  • favoriser l’évolution des équipements et des plateaux techniques.

La chirurgie ambulatoire a longtemps été considérée comme l’alternative à la chirurgie complète. Aujourd’hui, c’est l’inverse, la chirurgie complète devient l’alternative de la chirurgie ambulatoire. 

C’est pourquoi nous avons réaffirmé le développement de la chirurgie comme une priorité dans le Projet régional de santé (PRS2) et dans le plan d’actions régional pluriannuel de la pertinence des soins (PAPRAPS) qui doit être revu en 2020. Développement qui est également inscrit comme axe prioritaire dans l’ensemble des projets médicaux partagés (PMP) des 11 GHT de la région.
 

Démarche de benchmark sur les blocs opératoires et les unités de chirurgie ambulatoire 

Depuis plusieurs années, le taux de chirurgie ambulatoire est en constante évolution en Bourgogne-Franche-Comté. Cette démarche est proposée pour soutenir la dynamique régionale déjà engagée et poursuivre notre politique d'accompagnement pour le développement de la chirurgie ambulatoire.

Celle-ci permet d’affirmer la nécessité d’une vision intégrée, transversale, et efficiente des organisations pour garantir un parcours coordonné menant à une prise en charge de qualité et sécuritaire répondant aux recommandations de bonnes pratiques et la réglementation.

Benchmark-chirurgie-ambulatoire_Calendrier1

Phase 1 : une démarche qui s'étendra de juillet 2018 à janvier 2019

Benchmark-chirurgie-ambulatoire_Calendrier2

Phase 2 : un accompagnement sur la période  allant de février à décembre 2019

Benchmark-chirurgie-ambulatoire_Calendrier3

Calendriers également téléchargeables en bas de page

Ce benchmark est avant tout un audit organisationnel de premier niveau qui a pour objectifs, entres autres, de :

  • se situer par rapport aux établissements de la région et d’autres régions ;
  • obtenir une photographie objective de sa performance organisationnelle ;
  • partager avec les autres établissements de la région sur les bonnes pratiques organisationnelles ;
  • identifier des organisations ou pratiques innovantes (RAC, lien  ville/hôpital…) pour les partager et les valoriser ;
  • identifier ses marges de manœuvre et mettre en place des plans d’actions d’amélioration.

24 établissements sont engagés dans cette démarche, soit 2/3 des établissements ayant une activité chirurgicale avec une quasi parité public/privé : 13 établissements publics et 11 établissements privés.

Etablissements de santé_BFC_participation benchmark

Voir la carte en pdf en bas de page

La réunion de lancement

Elle s’est tenue le 4 septembre 2018 à l’Hôtel de la communauté de l’agglomération dijonnaise et a rassemblée 66 personnes parmi les établissements engagés dans ce benchmark. Cette réunion s’est tenue en présence de Monsieur Patriat (PSH).

Cette réunion a permis de présenter à l’ensemble des établissements l’ensemble de la démarche (méthodologie et calendrier) ainsi que les modalités de recueil des données nécessaires à ce benchmark.

Benchmark chirurgie ambulatoire : réunion de lancement
Participants lors de la réunion de lancement

La réunion de restitution régionale

Elle a eu lieu le 16 janvier 2019, également à l’Hôtel de la communauté de l’agglomération dijonnaise, en présence de Monsieur Obrecht (DGA) et Monsieur Davigo (ancien DOS) ; elle a réunie 73 personnes.

Reunion_restitution_benchmark
Participants lors de la réunion de restitution

Au cours de cette réunion, a été présenté à l’ensemble des résultats du benchmark (par exemple : taux de rotation, attentes pré/post bloc opératoire ou taux de compte-rendu à J0 pour les résultats concernant les unités de chirurgie ambulatoire ; taux de démarrage tardif, taux de vacations vides ou taux d’occupation pour les résultats se rapportant aux blocs opératoires).

La participation à cette démarche a été forte avec :

  • 23 blocs opératoires
  • 23 unités de chirurgie ambulatoire
    • 15 295 interventions
    • 9 092 séjours réalisés : 57% d’activité ambulatoire (hors endoscopies) et 8 % d’activité tardive

A la suite du benchmark, il a été proposé aux établissements de poursuivre la démarche avec un accompagnement afin de les soutenir dans la dynamique engagée pour réussir les défis futurs de changements profonds et de paradigmes.

Cet accompagnement permet un appui pragmatique à la mise en œuvre (méthodologie et de terrain) des plans d’actions issus de la démarche de benchmark pour :

  • améliorer la performance des secteurs BO/ UCA, les pratiques organisationnelles en adéquation avec les recommandations ;
  • développer et sécuriser les parcours (chemins cliniques) ;
  • développer les pratiques innovantes en s’appuyant sur des référents régionaux ;
  • poursuivre le développement de la chirurgie ambulatoire en lien avec l’étude des casemix ;

mais également de construire une dynamique d’échange et de partage entre pairs.

C’est un accompagné à la fois individuel et collectif qui alterne les différents types de sessions (collective, individuelle et téléphonique).

16 établissements se sont engagés dans cet accompagnement, soit 2/3 des établissements ayant participé au benchmark avec encore une quasi parité public/privé : 9 établissements publics et 7 établissements privés.

Etablissements de santé_BFC_participation-accompagnement

Voir la carte en pdf en bas de page

La réunion de lancement

Cette réunion s’est tenue le 30 janvier 2019, en visioconférence et a rassemblée 50 personnes parmi les établissements volontaires. Celle-ci a permis de présenter le calendrier de la démarche ainsi que l’enchainement des différentes sessions d’accompagnement et les attendus à chaque étape.
 

La réunion de restitution régionale

Elle a eu lieu le 12 décembre 2019, à l’Hôtel de la communauté de l’agglomération dijonnaise, en présence de Monsieur Pribile (DG) et a réunie 62 personnes.

Reunion_restitution_accompagnement
Participants lors de la réunion de restitution

Les thématiques abordées dans les plans d’actions des établissements ont été les suivantes :

  • pour les blocs opératoires :
    • planning des vacations (10 établissements) ;
    • planification opératoire (9 établissements) ;
    • staff et gouvernance (8 établissements) ;
    • charte de bloc (7 établissements) ;
  • pour les unités de chirurgie ambulatoire :
    • référentiel des durées de séjours (11 établissements) ;
    • signature unique du chirurgien (9 établissements) ;
    • marche en avant (8 établissements) ;
    • passeports ambulatoires et lettre de liaison (8 établissements).

Cette réunion a été l’occasion, pour l’ensemble des 16 établissements accompagnés, de présenter une action menée au cours de cet accompagnement et ainsi d’illustrer de manière concrète les avancées de l’ensemble des établissements.

Cette réunion a clôturé l’ensemble de la démarche.

Remerciements

Nous tenons à remercier les établissements ayant participé à la démarche, que ce soit seulement sur la partie benchmark ou également sur la partie accompagnement, et particulièrement l’ensemble des équipes projets qui ont été moteur au sein de leurs établissement et ont ainsi permis de mener à terme différents projets permettant des avancées concrètes.

A suivre

Lors de la réunion de restitution régionale du 12 décembre dernier, il a été abordé la possibilité de conduire une nouvelle démarche à horizon du quatrième trimestre 2020.