Projet régional de santé : une série de films pour l'illustrer

Actualité
Politique publique de santé
Date de publication
Visuel
Ma santé en Bourgogne-Franche-Comté
La série de films, intitulée "MA SANTÉ en Bourgogne-Franche-Comté" concerne les 6 enjeux du Projet régional de santé (PRS) : prévention, autonomie et inclusion des personnes âgées et des personnes handicapées, accès aux soins dans les territoires fragiles, accès aux soins urgents, prise en charge de la santé mentale, e-santé.
Le premier épisode vient de sortir.
Corps de texte

La télémédecine en pratique à Vézelay (89)

le film présente de manière concrète le déroulé d'un acte de télémédecine. L'exemple de la maison de santé de Vézelay qui propose deux spécialités de télémédecine : la cardiologie et la dermatologie.

En Bourgogne-Franche-Comté : 15000 actes de télémédecine en 2019, + de 15 spécialités, + de 1000 utilisateurs professionnels, 200 structures équipées.

En savoir plus sur la télémédecine en Bourgogne-Franche-Comté 

Source de la vidéo

La maison de santé de Vézelay propose deux spécialités de télémédecine : cardiologie et dermatologie.

Pour la cardiologie, Aurélie Gaudin, infirmière à la maison de santé de Vézelay explique qu’elle reçoit le patient, consulte son dossier et lui pose l’appareil, le holter rythmique.
Les données médicales sont ensuite envoyées au cardiologue.
Une réponse rapide de cet examen est assurée par le spécialiste.

Pour la dermatologie c’est le Dr Christelle Guyot, médecin généraliste à la maison de santé de Vézelay, qui nous explique comment l’examen de télé-expertise se déroule.
Elle examine le patient et si elle trouve une lésion suspecte ou qui nécessite un avis d’un spécialiste, elle demande à l’infirmière de réaliser des clichés grâce à un dermatoscope.
L’infirmière envoie ensuite les clichés au dermatologue pour la télé-expertise.
Le Dr Hugues Barthélémy, dermatologue à Auxerre, consulte les clichés et explique que ce système permet de faire gagner du temps aux patients car ce geste ne prend que quelques minutes.
Le spécialiste adresse ensuite son diagnostic au médecin traitant qui délivre le diagnostic au patient.
Le Dr Guyot explique que ce système réduit le délai de prise en charge car elle peut recevoir un diagnostic en 24-48 heures alors que si elle adressait son patient à un dermatologue, il faudrait presque 6 à 8 mois.

La télémédecine : plus rapide, plus proche, sans surcoût

En Bourgogne-Franche-Comté, 15000 actes de télémédecine en 2019, + de 15 spécialités, + de 1000 utilisateurs professionnels, 200 structures équipées.

En savoir plus sur la télémédecine le site de l’Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté : https://www.bourgogne-franche-comte.ars.sante.fr/la-telemedecine-en-bou…

 

Aller plus loin

Liens utiles

Bloc Liens Utiles