La santé pour territoire

Soutien financier aux métiers paramédicaux de la filière de la rééducation

Actualité
Politique publique de santé Professions de santé
Date de publication
Visuel
kiné
Nous vous présentons les dispositifs financiers incitatifs que nous mettons en place pour les masseurs-kinésithérapeutes et les orthophonistes sur les territoire fragilisés en terme d'offre de soins dans notre région.
Voir aussi la liste des postes arrêtés.
Corps de texte

Notre soutien se démarque par deux dispositifs incitatifs financiers.

Nous soutenons depuis plusieurs années maintenant les étudiants des filières masseurs-kinésithérapeutes et orthophonistes pour leur frais de déplacement et/ou d’hébergement dans la limite de 200€/semaine de stage lorsqu’ils se rendent en stage dans des zones éloignées de leur lieu de formation.

Dans le cadre du plan attractivité à l’hôpital et de son décret de mai 2017, nous portons création d’une prime d’attractivité pour les masseurs-kinésithérapeutes et les orthophonistes afin de les encourager à s’engager dans un carrière hospitalière sur des territoires présentant un risque significatif de fragilisation de l’offre de soins. Les principales modalités prévues par le décret sont les suivantes :

  • Obligation d’exercice des fonctions à temps plein durant trois ans à compter de la date de titularisation (convention d’engagement conclue entre l’agent et le directeur de l’établissement)
  • Liste des postes prioritaires arrêtée chaque année par le directeur général de l’ARS, à raison d’un poste par groupement hospitalier de territoire (GHT) pour chacun des deux corps, sur proposition du directeur de l’établissement support. 
  • Prime d’un montant de 9 000 €, 

Afin de rendre ce dispositif vraiment incitatif et compte tenu des écarts de rémunération conséquents entre une activité libérale versus hospitalière, il est envisagé pour les établissements publics de la région Bourgogne-Franche-Comté de :

  • Doubler cette prime d’engagement, afin de la porter à 18 000€ sur 3 ans.
  • Ne pas se limiter à un poste par groupement hospitalier de territoire (GHT) mais ouvrir le dispositif à tous les établissements publics de santé en donnant la possibilité de recruter 2 masseurs-kinésithérapeutes et 1 orthophoniste dans chaque établissement, au regard des besoins. 
    Les établissements interrogés sont les établissements du secteur sanitaire uniquement et la liste des postes a été arrêtée suite aux retours.

Listes des postes arrêtés au niveau orthophonistes :

  • GHT 21-52 : Centre hospitalier Semur-en-Auxois (21) : 1 poste d’orthophoniste
  • GHT Centre Franche Comté :
    CHU Besançon(25) : 1 poste d’orthophoniste
    Centre spécialisé Les Tilleroyes(25) : 1 poste d’orthophoniste
  • GHT Nièvre : Chan (58) : 1 poste d’orthophoniste
  • GHT Nord Yonne : 1 poste d’orthophoniste
  • GHT Sud Yonne : Centre hospitalier spécialisé Yonne (89) : 1 poste d’orthophoniste