Ségur de la santé : les contributions de la CRSA de Bourgogne-Franche-Comté

Actualité
Politique publique de santé COVID19
Date de publication
Visuel
Segur-Sante_CRSA-BFC_17.06.2020_678x454.jpg
Membres de la CRSA de BFC lors du Ségur de la santé le 17 juin 2020
La Conférence Régionale de la Santé et de l'Autonomie (CRSA) de Bourgogne-Franche-Comté, a organisé une journée d’échanges entre ses membres, le 17 juin 2020, afin de partager leurs expériences, d’identifier les principales difficultés vécues notamment à la lumière de la crise, et proposer des solutions pour la future grande réforme du système de santé.
Précisions et documents ici.
Corps de texte

L’année 2020 aura été marquée par une crise sanitaire sans précédent. Celle-ci a mis à rude épreuve le système de santé français, alors même que plusieurs réformes étaient engagées, notamment les actions relevant du plan Ma Santé 2022.

Le 25 mars 2020, le Président de la République s’est engagé à prendre le temps d’une nouvelle concertation avec tous les acteurs du système de santé français, afin d’apprendre des expériences vécues au cours de la crise du COVID-19 et d’en tirer les conséquences sur l’organisation du système de santé en France.

Le 25 mai 2020, le Ségur de la Santé était officiellement lancé par le Premier Ministre, Edouard Philippe, et le Ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran. Devant quelques 300 participants représentant les acteurs du monde de la santé, ils ont rappelé l’ambition de cette grande concertation que doit être le Ségur :

  • Tirer collectivement les leçons de l’épreuve traversée afin de bâtir ensemble un système de santé qui serait à la fois plus moderne, plus résilient, plus innovant et plus souple ;
  • Remettre les professionnels, les usagers et les territoires au centre du système.

Afin d’atteindre ces objectifs, en plus des concertations nationales, des partages d’expérience dans les territoires ont été organisés à partir du 29 mai 2020, autour de quatre piliers thématiques :

  • Pilier n°1 : Transformer les métiers et revaloriser ceux qui soignent ;
  • Pilier n°2 : Définir une nouvelle politique d’investissement et de financement au service des soins ;
  • Pilier n°3 : Simplifier radicalement les organisations et le quotidien des équipes ;
  • Pilier n°4 : Fédérer les acteurs de la santé dans les territoires au service des usagers.
Membres de la CRSA de BFC lors du Ségur de la santé le 17 juin 2020

 

En région Bourgogne-Franche-Comté

La Conférence Régionale de la Santé et de l'Autonomie (CRSA) de Bourgogne-Franche-Comté, a fait le choix d'organiser une journée d’échanges entre ses membres, le 17 juin 2020, afin de partager leurs expériences, d’identifier les principales difficultés vécues notamment à la lumière de la crise, et proposer des solutions pour la future grande réforme du système de santé.

Pour l’organisation de cette journée, deux thématiques et quatre sujets ont été choisis pour faire l’objet de temps de travail regroupant des acteurs diversifiés et représentatifs des professions, établissements et usagers du système de santé :

Thématique 1 : Simplifier radicalement les organisations et le quotidien des équipes

  • Sujet 1 : l’usage du numérique dans le soin 
    L’épisode de confinement de la population a créé une distance physique entre patients et professionnels de santé, entre professionnels ou acteurs de l’écosystème du soin en France, mais a également vu un véritable « bon en avant » des usages des services ou outils numériques, s’affranchissant de contraintes qui semblaient jusqu’ici difficiles à dépasser (exemple de la télémédecine, de l’exploitation des données de santé, la mise en place de systèmes d’information partagés…).
    Comment l’épisode de crise COVID-19 a-t-il modifié les usages du numérique entre patient et professionnel, entre professionnels ou acteurs de l’écosystème du soin en France ?
    Quelles ont été les difficultés rencontrées ?
    Quels sont les freins ou contraintes (appréhension des usagers, contraintes réglementaires ou administratives, technologiques, etc.) qui sont tombés pendant la crise et pourquoi ?
    Qu’est-il souhaitable de voir conserver ou améliorer demain en matière d’usage du numérique et dans quelles conditions (réglementation, technologie, accompagnement des usages...) ?
  • Sujet 2 : le modèle de financement des activités de soin 
    Le modèle de financement des activités de soins est aujourd’hui au coeur des réflexions menées dans le cadre du Ségur de la santé : tarification à l’activité, paiement à l’acte, qualité des soins, pertinence des soins, coordination des parcours…
    Comment repenser le financement des parcours de santé des patients, en ville, à l’hôpital... ?
    Que faut-il retenir de l’expérience de la crise en la matière (freins, leviers, contraintes levées ou difficultés rencontrées…) ?
    Quels sont les modèles alternatifs de financement / rémunération des soins qui pourraient être favorisés demain et quelles sont les prérequis, garde-fous, conditions de leur bonne mise en oeuvre ?

Thématique 2 : Fédérer les acteurs de la santé dans les territoires au service des usagers

  • Sujet 1 : les approches pluri-professionnelles et intersectorielle, entre la ville, l’hôpital et le médico-social 
    Les territoires ont été l’échelon de l’épidémie, découpant la France selon une cartographie inédite sous l’angle de la propagation du virus, de la capacité du système de soins… Mais les territoires se sont également révélés comme une solution de la gestion et de la réponse à la crise, par l’affirmation de certains écosystèmes de soins, et une coordination continue de leurs acteurs, établissements, professionnels, fédérations, associations, bénévole.
    Quelle articulation entre la ville, l’hôpital et le médico-social a été observée pendant la crise ?
    Quelle articulation entre public et privé ?
    Que faut-il retenir de l’expérience de la crise en la matière (freins, leviers, contraintes levées ou difficultés rencontrées…) ?
    Quelle nouvelle organisation du système de santé dans chaque territoire : articulation intégrant l’hôpital, la médecine de ville et le médico-social ; articulation public – privé… ?
    Quelle structuration des soins de proximité ?
  • Sujet 2 : Les parcours des patients et des personnes âgées 
    Les personnes âgées ont été touchées à plus d’un titre par la crise COVID-19 : mortalité, interruption des suivis et traitements en même temps que du lien avec les praticiens, isolement social et éloignement familial… remettant également au centre des débats, les problématiques liées à l’autonomie.
    Comment l’épisode de crise COVID-19 a-t-il ébranlé les parcours des patients et personnes âgées ?
    Que faut-il retenir de l’expérience de la crise en la matière (freins, leviers, contraintes levées ou difficultés rencontrées…) ?
    Comment améliorer et pérenniser les dispositifs d’appui sanitaire aux EHPAD et aux autres établissements médico-sociaux ?
    Comment renforcer les liens entre les établissements et les professionnels pour garantir les parcours les plus adaptés pour les personnes âgées ?

En sus de la journée d’échanges, la CRSA et l’ARS Bourgogne-Franche-Comté, ont mis en place tout début juin, une boîte mail générique destinées à la réception de contributions complémentaires, permettant ainsi d’ouvrir plus largement le champ des contributions et les sujets de réflexion.

La synthèse de ces contributions se trouve en bas de page : document de synthèse et tableau récapitulant toutes les contributions de la région Bourgogne-Franche-Comté.