La santé pour territoire

Réorganisation des centres 15 : Améliorer la qualité de la réponse aux soins urgents

Communiqué de presse
Visuel
Centre 15
Crédits : ARS BFC
A partir du 2 octobre 2018, les appels au 15 de la Nièvre seront pris en charge au centre de réception et de régulation des appels du CHU Dijon Bourgogne.
Fruit d’un an de travail, cette réorganisation a été présentée mardi 25 septembre 2018, au siège de l’Agence Régionale de Santé, par les acteurs concernés.
Corps de texte

Dans un contexte de démographie médicale contrainte, en particulier en Bourgogne-Franche-Comté, et plus encore dans le département de la Nièvre, réorganiser l’offre de soins en matière d’urgence est indispensable pour garantir l’accès à ces soins.
A défaut, comme c’est malheureusement le cas aujourd’hui, l’organisation des soins urgents repose sur un recours démesuré à l’intérim médical.

Le Projet Régional de Santé arrêté en juillet dernier prévoit une série de mesures de nature à répondre à ces enjeux.
Le transfert des appels au 15 de la Nièvre vers le centre 15 du centre hospitalier universitaire de Dijon en fait partie.
Les objectifs et les modalités de cette réorganisation, préparée depuis un an, ont été présentés mardi 25 septembre, à Dijon, par Pierre Pribile, directeur général de l’ARS, en présence de représentants des partenaires essentiels de ce travail : le CHU Dijon Bourgogne et notamment son service des urgences, le centre hospitalier de l’agglomération de Nevers, les services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) de la Nièvre et de la Côte-d’Or.

Centre 15

De gauche à droite : F. Bastaert, directeur des soins, CHU Dijon Bourgogne. Dr H.Roy, chef de service adjoint, Centre Régional Universitaire des Urgences, CHU Dijon Bourgogne. P. Pribile, directeur général de l’ARS. JM. Scherrer, directeur du centre hospitalier de l’agglomération de Nevers. Colonel E. Ducouret, directeur départemental du SDIS de la Nièvre. Dr B. Cabrita, médecin responsable du Service de santé et de Secours médical du SDIS de la Côte-d’Or.

Aucun changement pratique pour les habitants

Le transfert sera opérationnel à compter du mardi 2 octobre.
Il n’implique aucun changement pratique pour les habitants du département, qui continueront de composer le 15 face à une situation d’urgence médicale. Leurs appels seront pris en charge non plus au centre hospitalier de l’agglomération de
Nevers, mais par les assistants de régulation médicale et les médecins régulateurs hospitaliers du centre de réception et de régulation des appels (CRRA) du CHU Dijon Bourgogne. La régulation assurée par les médecins libéraux reste partagée entre la Nièvre et la Côte-d’Or, sans changement.

Sur le terrain, les équipes appelées à intervenir auprès des malades, services des urgences et services mobiles d’urgence et de réanimation - SMUR, restent en place.
Cette réorganisation permet précisément de privilégier la présence des médecins urgentistes de la Nièvre directement auprès des patients.

Le centre 15 du CHU de Dijon voit ses moyens renforcés pour prendre en charge les appels de la Nièvre. Pour les Côte-d’Oriens, ce renforcement est aussi le gage d’une plateforme téléphonique de prise en charge d’une taille critique supérieure et donc mieux structurée.

 

Une forte dynamique partenariale des acteurs de l’urgence

L’ensemble des volets ce cette réorganisation, qu’ils relèvent de la mise en place de procédures nouvelles, du renforcement et de la formation des ressources humaines ou encore des systèmes d’information, ont été mis en place au fil des travaux
collectifs auxquels contribuent les acteurs de l’urgence depuis mi 2017.
Un comité de pilotage du transfert présidé par le directeur général de l’ARS, avec l’appui des deux préfectures, a validé l’ensemble des étapes.
Le comité opérationnel confié au CHU Dijon Bourgogne, a piloté la mise en oeuvre, en s’appuyant sur l’expertise des acteurs de terrain de la Nièvre et notamment du centre hospitalier de l’agglomération de Nevers.

Ce transfert participera à garantir un service public de médecine d’urgence de qualité et sécurisé en tous points du territoire de la Bourgogne-Franche-Comté.

La régulation en chiffres

Près de 1,3 million d’appels gérés par les centres 15 de la région en 2016.

Plus de 700 000 dossiers de régulation ouverts en 2016.

· Environ 300 000 dossiers pour la Franche-Comté sur le site de Besançon
· 150 000 à Dijon
· 140 000 à Chalon
· 78 000 à Auxerre
· 58 000 à Nevers

Dossier de presse complet en bas de page 

Aller plus loin

Documents à télécharger

Contact

Contenu

Contact Presse :
Lauranne Cournault
Tél. : 03.80.41.99.94
lauranne.cournault@ars.sante.fr