La santé pour territoire

Profitez de l'hiver sans risque !

Actualité
Date de publication
Visuel
Promenade automne hiver
Crédits : Phovoir
Afin de passer un hiver serein,
nous vous rappelons les gestes à adopter
et les mesures de prévention liées à la saison :
- Hiver sans virus
- Grippe saisonnière
- Monoxyde de carbone
Corps de texte

Sommaire

 

 

 

Ne laissons pas les virus nous gâcher l’hiver

Les virus de l’hiver dont le virus de la grippe sont une menace importante pour les personnes âgées et fragiles. Des gestes simples permettent pourtant de réduire la transmission des infections hivernales :

  • Geste 1 : se laver les mains à l’eau et au savon ou, à défaut, avec une solution hydro-alcoolique
  • Geste 2 : se couvrir le nez et la bouche quand on tousse ou éternue
  • Geste 3 : se moucher dans un mouchoir à usage unique
  • Geste 4 : éviter de se toucher le visage, en particulier le nez et la bouche

Et quand on est malade :

  • Geste 5 : rester chez soi, limiter les sorties, contacter le médecin si besoin
  • Geste 6 : limiter les contacts directs et indirects (via les objets)
  • Geste 7 : porter un masque, notamment lorsqu’on est en contact avec des personnes fragiles

Ces 7 gestes constituent notre bouclier de protection contre les virus de l’hiver.

 

Visuel rappelant les bons gestes pour éviter les virus de l'hiver

Retrouvez l’article complet pour en savoir plus sur les bons gestes à adopter pour un #HiverSansVirus.

Retour au sommaire

 

 

Grippe saisonnière : les gestes pour se protéger

Homme malade

Le premier geste pour se protéger de la grippe à l’approche de l’hiver est la vaccination. Elle s’adresse particulièrement aux personnes pour qui la grippe représente un risque de complications parfois graves : les personnes de 65 ans et plus, celles atteintes d’une maladie chronique, les femmes enceintes et les personnes souffrant d’obésité morbide. Les rares effets indésirables du vaccin sont sans gravité : petite fièvre ou douleur légère au point d’injection.

Des gestes simples et efficaces pour limiter la transmission

  • Se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon ou utiliser une solution hydro alcoolique
  • Se couvrir la bouche dès que l’on tousse, éternue (dans sa manche ou dans un mouchoir à usage unique) et transmettre ce réflexe aux enfants
  • Porter un masque et limiter les contacts
  • Se moucher dans des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • Éviter de serrer les mains, d’embrasser, de partager ses effets personnels (couverts, verre, brosse à dent, serviette de toilette, etc.), éviter les lieux très fréquentés (centres commerciaux, transports en commun) et éviter si possible d’y emmener les nourrissons et les enfants
  • Penser à aérer son logement chaque jour pour en renouveler l’air

Ce sont autant de gestes complémentaires à la vaccination qui limitent la transmission du virus.

Retrouvez l’article complet pour en savoir plus : les gestes pour se protéger de la grippe : vaccination, lavage de mains, port de masque, aération des logements... Nous mettons à votre disposition des documents utiles pour les établissements sanitaires et médico-sociaux : aide-mémoire du ministère de la Santé, vaccination des personnels des établissements, recommandations HCSP utiles pour les établissements

Retour au sommaire

 

 

Monoxyde de carbone : prévenir les risques d’intoxication

Affiche CO

Lorsque les températures baissent, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone, ou CO, augmentent. Chaque année, ce gaz toxique est responsable d’une centaine de décès en France.

Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant très difficile à détecter : il est invisible, inodore et non irritant. Il résulte d’une mauvaise combustion au sein d’un appareil fonctionnant grâce à la combustion de gaz, de bois, de charbon, d’essence, de fuel ou encore d’éthanol.

Les intoxications pourraient être évitées en adoptant les bons gestes :

  • Faites vérifier vos installations de chauffage et vos conduits de fumée par un professionnel qualifié au moins une fois par an. Celui-ci doit mesurer le taux de monoxyde de carbone dans le local où la chaudière est installée : il doit vous signaler l'existence d'anomalies et ne pas remettre en service l'installation en cas de danger grave et immédiat.
  • Veillez toute l'année à une bonne aération et ventilation du logement, tout particulièrement pendant la période de chauffage : aérez au moins 10 minutes par jour et n'obstruez jamais les entrées et sorties d'air de votre logement.
  • N'utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, etc.
  • Ne faites jamais fonctionner les chauffages d'appoint en continu ; ils sont conçus pour une utilisation brève et par intermittence uniquement.
  • Ne faites pas tourner le moteur de votre véhicule dans le garage fermé.
  • N’utilisez pas d’engins à moteur thermique dans des espaces clos (groupe électrogène, tronçonneuse thermique…).

 

Voir l’article complet pour en savoir plus : Découvrez ce qu'est le monoxyde de carbone. Comment prévenir les risques ? Comment réagir en cas d'accident ? Professionnels de santé, comment diagnostiquer et déclarer ? 

Retour au sommaire

Voir Aussi