La santé pour territoire

Profitez de l'été sans risque !

Actualité
Prévention Environnement
Date de publication
Visuel
Fortes chaleur - canicule
Afin de passer un été serein, nous vous informons sur les gestes à adopter et les mesures de prévention liées à la saison :
- Fréquentez les sites de baignades contrôlés
- Suivez les conseils en cas de fortes chaleurs
- Eviter les piqûres de moustique tigre et de tiques
- Apprenez à repérer et à lutter contre l'ambroisie
- Avis aux festivaliers, apprenez à mettre vos bouchons d'oreilles
Corps de texte

Sommaire

 

 

Qualité des baignades : Les plaisirs de l’eau sous contrôle

La pratique des loisirs de l’eau comporte des risques. Avec la noyade, les infections liées à une eau de mauvaise qualité par contact cutané ou par ingestion, figurent au rang des principaux dangers. Il est donc recommandé de se baigner dans des zones surveillées, où le contrôle sanitaire affiche des résultats satisfaisants. Nous mettons en œuvre chaque année, pendant la saison estivale, une surveillance sanitaire de la qualité de l’eau : les 79 sites de baignades naturelles recensées en Bourgogne-Franche-Comté sont contrôlés.

Retrouvez la carte des baignades recensées dans notre région et la qualité de leur eau.

Lac de Vaivre et Montoille

Des conseils pour se baigner en toute sécurité

En suivant ces quelques conseils, vous pourrez profiter pleinement de la baignade, tout en réduisant les risques d'accident et en évitant de nombreux désagréments :

  • Baignez-vous dans les secteurs surveillés et respectez les consignes locales de sécurité,

  • Apprenez à nager et accompagnez les enfants au bord de l'eau,

  • Evitez la baignade dans les 2 heures qui suivent un repas copieux ou une consommation d’alcool,

  • Entrez progressivement dans l'eau, pour éviter toute hydrocution.

  • Exposez-vous au soleil progressivement et raisonnablement (évitez entre 11h et 16h)

  • Utilisez des crèmes solaires protectrices, chapeaux et lunettes surtout pour les jeunes enfants et nourrissons très sensibles au soleil et aux coups de chaleur.  

  • Utilisez une serviette pour vous allonger sur le sable et profitez des douches mises à votre disposition. A défaut, prenez une douche de retour chez vous.

  • La plage est un espace public, gardez la propre !

Retrouvez l'article complet pour en savoir plus

Retour au sommaire

 

 

Canicule et fortes chaleurs

Canicule

Voici quelques conseils de prévention notamment pour les personnes fragiles (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes, femmes enceintes…) :

Canicule
  • Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif
  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage  et les avants bras) plusieurs fois par jour
  • Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool
  • Evitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché...)
  • Evitez les efforts physiques
  • Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais)
  • Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et, dès que nécessaire, osez demander de l’aide.

Un numéro d'information est mis à disposition du public, le 0 800 06 66 66. Il est activé dès le premier épisode de chaleur tous les jours de 9h à 19h (appel gratuit depuis un poste fixe en France).

Canicule

Et pensez à prendre des nouvelles de vos proches !

Voir l'article complet pour en savoir plus

Retour au sommaire

 

 

Protégez-vous du moustique tigre 

Moustique tigre

Implanté dans plusieurs départements dont la Saône-et-Loire, le moustique tigre ou aedes albopictus fait l’objet d’une surveillance renforcée entre le 1er mai et le 31 octobre. Facile à identifier grâce à ses rayures noires et blanches sur le corps et sur les pattes, le moustique tigre peut, dans certaines conditions bien particulières, transmettre la dengue, le chikungunya ou le zika.

Deux gestes simples et essentiels pour éviter la prolifération du moustique tigre :

  • Eliminer les endroits où l’eau peut stagner, à l’intérieur comme à l’extérieur : coupelles des pots de fleurs, pneus usagés, encombrants, vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées des gouttières... Pensez aussi à entretenir les sépultures dans les cimetières, lieux propices au développement des moustiques.
  • Couvrir les réservoirs d’eau : bidons d’eau, citernes, bassins avec un voile ou un simple tissu ainsi que les piscines hors d’usage.

Un geste citoyen : signaler la présence de l'animal sur le site www.signalement-moustique.fr où un questionnaire vous permettra de vérifier rapidement s'il s'agit bien d'un moustique tigre.

Lire l'article complet pour en savoir plus

Retour au sommaire

 

 

Au cours de vos promenades, attention aux tiques

Tique

La maladie de Lyme, ou borréliose de Lyme, est transmise lors d’une piqûre de tique infectée par une bactérie de la famille des spirochètes. Toutes les tiques ne sont pas infectées et l’infection est souvent sans symptôme. Cependant elle peut provoquer une maladie parfois invalidante (douleurs articulaires durables, paralysie partielle des membres…). 
Les contaminations humaines sont plus fréquentes à la période d’activité maximale des tiques, en France entre le début du printemps et la fin de l’automne.

Comment se protéger ?

  • Avant une activité en nature : couvrir ses bras et ses jambes avec des vêtements longs éventuellement imprégnés de répulsif.
  • Marcher sur des chemins bien tracés sans hautes herbes ni végétation dense.
  • Après une activité en nature : inspecter soigneusement son corps. À noter : il peut être utile de réaliser une nouvelle inspection les jours suivants car la tique gorgée de sang sera alors plus visible.
  • Après avoir été piqué par une tique : retirer l'animal avec un tire-tiques et surveiller la zone piquée pendant un mois. Si une plaque rouge et ronde s’étend en cercle à partir de la zone de piqûre, consulter un médecin rapidement.

Une appli signalement-tique dès le 15 juillet !

Le ministère des Solidarités et de la Santé et l’INRA (Institut national de la recherche agronomique) ont également développé l’application signalement-tique. Disponible dès le 15 juillet, elle aura vocation à délivrer des conseils de prévention sur les piqûres de tiques, tout en permettant aux citoyens de signaler, depuis leur Smartphone, leurs piqûres afin de recueillir les données d’exposition nécessaires aux scientifiques.

 

Consultez le dépliant d'information Maladie de Lyme et prévention des piqûres de tiques et celui destiné aux enfants

Retrouvez l'article complet pour en savoir plus

Retour au sommaire

 

 

Lutte contre l'ambroisie

L’ambroisie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia L.) est  une plante annuelle envahissante dont le pollen est à l’origine de fortes réactions allergiques. Quelques grains de pollens par mètre cube d’air sont suffisants pour déclencher des manifestations allergiques : rhinites, conjonctivites, trachéites, avec dans 50% des cas l’apparition de l’asthme ou son aggravation.

Ambroisie

Cette plante, en pleine progression dans notre région, colonise tous les milieux et se propage essentiellement du fait des activités humaines (chantiers, déplacements de terre, de matériaux…). Le nombre de personnes sensibles croît en fonction de l’importance de l’exposition.

En Bourgogne- Franche-Comté,  5 départements sont couverts par un arrêté préfectoral de lutte : le Doubs, le Jura, la Haute-Saône, le Territoire de Belfort, la Saône-et Loire. Le Plan régional santé- environnement PRSE3 2017-2022 prévoit la prise d’arrêté préfectoral dans les 3 autres départements. L’arrêté préfectoral fixe l’obligation de prévenir la pousse de l’ambroisie et de la détruire dans tous les milieux : milieu privé, privé agricole, domaine public de l’Etat et terrains des collectivités territoriales, particuliers. L’objectif de la lutte est de réduire l’exposition aux pollens par l’élimination de la plante.

Un geste citoyen : Signalez la présence d'ambroisie via l’application mobile http://www.signalement-ambroisie.fr/, par mail : contact@signalement-ambroisie.fr ou téléphone : 0 972 376 888
La plate-forme de signalement ambroisie à l’attention du grand public est un outil développé en Rhône-Alpes et en expérimentation en Bourgogne-Franche-Comté.

Découvrir le mémento de prévention et lutte contre l’ambroisie sur les chantiers

Pour en savoir plus, lire les articles dédiée à cette plante envahissante

Retour au sommaire

 

 

Quelle que soit la musique que vous écoutez, protégez votre audition !

A un volume sonore élevé (plus de 85 dB) et avec des durées d’écoute longues et répétées, les oreilles sont en danger (vieillissement prématuré, acouphènes, perte d’audition…). Une seule exposition à ce risque suffit pour endommager nos oreilles.

Le geste le plus simple et le plus accessible pour les protéger, en concert ou en festival, est de porter des bouchons d’oreilles. 

Les bouchons d’oreilles sont jugés difficile à mettre, or, mal insérés, ils n’ont aucune utilité.

Apprenez à bien mettre vos bouchons d'oreilles avec la vidéo réalisée par Santé publique France en partenariat avec AGI-SON ci-dessous :

Comment bien mettre les bouchons d'oreilles ? from ARS Bourgogne-Franche-Comté on Vimeo.

Cette vidéo est libre de droits, n’hésitez pas à l’utiliser !

Retrouvez l'article complet pour en savoir plus 

Retour au sommaire

 

Voir Aussi