La santé pour territoire

Prévenir les risques auditifs chez les jeunes

Appel à projets / candidatures
Environnement, santé publique et prévention
Statut
En cours d'attribution
Accroche
Dans le cadre de l’action 22 du PRSE3, notre agence lance un appel à projets qui vise à impulser des actions de prévention auprès des jeunes concernant les risques auditifs : concerts pédagogiques auprès de collégiens et lycéens, sensibilisation des enfants à l’environnement sonore, actions auprès de jeunes amateurs de musique amplifiée « sur site ».
Corps de texte

Le contexte

Le bruit figure parmi les nuisances majeures ressenties par les Français dans leur vie quotidienne et leur environnement de proximité notamment lié aux infrastructures de transport et aux bruits de voisinage.

A côté du bruit environnemental, la population française est également exposée à des nuisances sonores qui peuvent avoir des effets sur l’organe de l’audition.

En dehors du milieu professionnel, les situations d’expositions au bruit à des niveaux sonores élevés, notamment dans le cadre des loisirs, sont nombreuses : baladeurs, écoute de musique amplifiée, sortie en discothèques, concerts, festivals en plein-air, etc.

Selon un avis d’octobre 2008 du comité scientifique des risques émergents et nouveaux de la commission européenne, entre 5 et 10% des utilisateurs de baladeurs risqueraient des pertes auditives irréversibles. D’après une étude réalisée en Ile de France, 50% des traumatismes sonores aigus seraient liés à l’exposition à de la musique amplifiée.

Dans le cadre des précédents plans régionaux santé environnement de Bourgogne et de Franche-Comté des actions de prévention ont été menées visant à sensibiliser, informer les jeunes publics aux risques liés à la musique amplifiée : concerts pédagogiques, animations ludiques…

Le Plan Régional Santé Environnement de Bourgogne-Franche-Comté 2017-2021 (PRSE3) a
réaffirmé la priorité donnée à la prévention des risques liés au bruit par son action 22
« prévenir les risques auditifs chez les jeunes ».

Ainsi, afin d’impulser des actions de prévention, l’ARS lance un appel à projet visant à
prévenir les risques auditifs chez les jeunes.

Via cet appel à projets, les porteurs de projets (associations, opérateurs,…) sont invités à proposer des actions de prévention en mobilisant leurs compétences et leurs moyens pour agir prioritairement auprès des publics suivants :

  • Enfants et adolescents dans le cadre scolaire,
  • Jeunes amateurs de musique amplifiée « sur site »

 

Le champ de l'appel à projets

Les projets soutenus doivent s’inscrire dans une approche par public cible :

  • Enfants scolarisés en primaire : connaître son environnement sonore et adopter les bons réflexes de protection,
  • Adolescents en collège et lycée : comprendre les risques, éviter les traumatismes sonores et changer ses pratiques si nécessaire,
  • Jeunes amateurs de musique amplifiée (festival, discothèque…) : prendre conscience des risques et les réduire en situation.

Les actions proposées doivent couvrir tout ou partie significative du territoire de Bourgogne-
Franche Comté (sauf expérimentation localisée).

Les actions proposées doivent montrer leur plus-value par rapport au panorama actuel des
actions de prévention, promotion de la santé environnementale, que ce soit en termes de
public ciblé, de territoire couvert, d’outils développés ou de thématique abordée.

 

Modalités de participation

Cet appel à projets s’adresse à des associations et opérateurs régionaux oeuvrant dans le champ de la santé environnementale, plus particulièrement dans celui du bruit.

Les opérateurs répondant à l’appel à projet pourront se positionner ensemble ou indépendamment les uns des autres, mais en ce cas une attention particulière sera portée à la cohérence et à l’articulation des différents dispositifs entre eux.

Chaque candidat devra présenter un seul projet annuel, ou pluri-annuel susceptible d’évolutions annuelles.

Une personne physique unique doit être désignée comme coordinatrice d’un projet. Celle-ci sera responsable de la mise en oeuvre du projet et de la transmission de l’ensemble des résultats. Elle sera le point de contact privilégié de l’administration.

Un seul dossier devra être déposé par la structure porteuse d’un projet, avec les coordonnées de la personne coordinatrice. La structure porteuse du projet est maître d’ouvrage et sera destinataire de la subvention.

Tout dossier de candidature doit être déposé avant le 18 mai 2018, par voie électronique à l’adresse de messagerie suivante : ars-bfc-dsp-se@ars.sante.fr

Plus d'informations dans le cahier des charges en téléchargement ci-dessous. 

Aller plus loin

Contact

Contenu

Catherine ROUSSEL,
Ingénieur sanitaire au Département santé environnement 
catherine.roussel@ars.sante.fr
03 81 65 58 63