La santé pour territoire

Onze plateformes de répit et de soutien aux proches aidants déployées dans toute la région

Actualité
Politique publique de santé Médico-social
Date de publication
Visuel
Aide aux aidants
Crédits : Phovoir
Nous vous présentons les plateformes dites de "nouvelle génération"que nous avons déployées en Bourgogne-Franche-Comté. Nous soutenons fortement l’émergence de ces plateformes qui constituent la porte d'entrée des aidants sur leur territoire.
Corps de texte

2019 est une année clé pour les aidants de Bourgogne-Franche-Comté : quel que soit leur lieu d’habitation en région, ils pourront dorénavant bénéficier des services d’une plateforme de répit (depuis son site principal ou ses antennes relais).

Nous soutenons fortement l’émergence des plateformes dites de « nouvelle génération », chacune rayonnant sur un territoire élargi (extension des 7 plateformes déjà existantes et création de 4 nouveaux dispositifs) et proposant des services plus adaptés aux besoins des habitants.

 

Plateformes de répit : pour quoi et pour qui ?

Les plateformes de répit de première génération, au nombre de 7 en région Bourgogne-Franche-Comté, ont vu le jour dans le cadre du Plan Alzheimer – puis du Plan des maladies neurodégénératives (PMND) – à destination des proches aidants (dits aussi « aidants familiaux » ou « aidants naturels ») des personnes en perte d’autonomie, atteintes d’une pathologie neuro-évolutive et vivant à domicile.

Aujourd’hui, leurs missions, comme leurs publics évoluent. Si leur cœur de cible reste l’aidant, elles s’adressent aussi à la personne aidée, seule ou en binôme aidant-aidé. Cela tout autant pour soulager l’aidant et lui offrir des moments de répit que pour renforcer le dialogue entre l’aidant et l’aidé, pour partager ensemble des moments conviviaux, pour libérer la parole ou pour délivrer des informations localisées et les clés d’une prise en charge adaptée…

Et très bientôt, les missions des plateformes concerneront aussi les aidants de personnes handicapées, enfant ou adulte.

Des exemples de services apportés par une plateforme de répit :
Soutien psychologique à domicile, groupes de paroles et « bistrot des aidants », sorties de loisirs et découverte, ateliers bien-être et activités artistiques, formations thématisées, accueil de la personne aidée pour libérer du temps à l’aidant, orientation vers les dispositifs locaux, aide aux démarches…

Quelle aide apportée par l’Agence ?

A l’issue d’un appel à candidatures publié à l’automne 2018, l’Agence a sélectionné les onze plateformes de nouvelle génération officiellement ouvertes au 1er juillet 2019, à raison d’une à deux par département. Une particularité : une plateforme dédiée au Nord-Franche-Comté, à cheval sur les départements du Doubs, du Territoire-de-Belfort et de Haute-Saône.

Chaque plateforme bénéficie d’un financement annuel au prorata de la superficie territoriale et de la population couverte, d’un minimum de 125 000 € et jusqu’à 260 000 €, soit un total en région de près de 2 210 000 €. Les financements se composent de crédits de la CNSA dans le cadre du PMND (1 600 000 € auxquels s’ajoutent  90 000 € pour la mise en place d’actions collectives d’information et de formation des aidants), ainsi qu’un complément apporté par notre Agence à hauteur de 520 000 €. Prochainement, des financements supplémentaires accompagneront l’ouverture au champ du handicap à compter de 2021.

Les maîtres mots de ces plateformes de dernière génération 
- Réactivité et souplesse aux demandes des aidants
- Soutien actif
- Offre de répit diversifiée
- Accompagnement, écoute, orientation
- Convivialité
- Animation territoriale et partenariats

 

La carte et les coordonnées des plateformes seront bientôt disponibles en ligne.