La santé pour territoire

Les projets structurants

Article
Des projets prioritaires ont été identifiés pour la période mi 2015-fin 2017. De natures et de temporalités distinctes, ils ont vocation à assurer la transition vers l’adoption du Projet régional de santé (PRS) 2ème génération en janvier 2018. Le projet prioritaire d’amélioration des parcours de santé regroupe, quant à lui, douze parcours de santé.
Corps de texte

Plan régional santé environnement 3 (PRSE 3)

Le PRSE 3 doit mobiliser les collectivités territoriales, associations, services de l’Etat et entreprises autour des préoccupations de santé environnementale. Son élaboration est conjointement assurée par l’Etat et ses services déconcentrés, l’ARS et le conseil régional.

Le plan vise trois objectifs généraux :

  • améliorer la santé des populations et en priorité des publics jeunes et des publics vulnérables vis-à-vis des facteurs environnementaux à risque ;
  • élaborer et mettre en œuvre une politique de prévention ambitieuse et cohérente ;
  • mobiliser les acteurs de territoires tant régionaux que locaux. Dès mi-2017, le nouveau plan passera en phase de mise en œuvre pour une période de cinq ans

L'accès aux soins et le parcours adapté des personnes en situation de handicap

Nous mettons en œuvre les préconisations du rapport Piveteau (diagnostic et prise en charge précoces, orientations et coordination des prises en charge, formation, soutien aux aidants, …).

Nous définissons également une stratégie pour appliquer le troisième plan autisme 2013-2017 avec un accent tout particulier sur la formation des acteurs.

De manière générale, nous mettons en place sur chaque territoire, avec l’ensemble des acteurs, les conditions assurant une réponse adaptée pour tous et un parcours de vie sans rupture des personnes en situation de handicap.

Renforcement des soins de proximité - Pacte territoire santé (PTS)

Traduisant les engagements nationaux en matière de lutte contre les déserts médicaux, le Pacte Territoire Santé est mis en œuvre depuis 2013 dans chaque région, en faveur de la formation des professionnels, des relations ville-hôpital, de la structuration des soins primaires et de l’organisation des parcours en ambulatoire.

Le Pacte territoire santé 2, lancé en novembre 2015 à Dijon, va conduire à relancer une dynamique partenariale. Chaque territoire fera l’objet d’un plan d’action dont le déploiement sera assuré par les délégations départementales.

Plan pour l’efficience et la performance du système de santé (plan triennal)

50 milliards d’euros d’économies sont attendus d’ici 2017 dans le cadre de la maîtrise des dépenses publiques, dont 10 milliards d’euros pour le domaine de la santé. Cet engagement suppose de contenir l’évolution des dépenses à +2% par an.

Dans ce contexte, nous veillons à accroître l’efficacité de la dépense hospitalière, à réussir le virage ambulatoire en misant sur les soins de ville, à poursuivre les efforts dans la maîtrise du prix des médicaments et à améliorer le bon usage des soins. Au-delà des économies attendues, le plan offre une réelle opportunité de moderniser le système de santé en accompagnant les directions d’établissements et de construire un partenariat avec l’assurance maladie.

Des actions ciblées sont notamment prévues dans les domaines de l’accès aux soins urgents et des transports sanitaires, d’une politique régionale du médicament et de la prise en charge des soins palliatifs.

Coopérations hospitalières - Groupements hospitaliers de territoire (GHT)

La constitution des groupements hospitaliers de territoires (GHT) prévue par la loi de modernisation du système de santé, doit répondre aux enjeux de la promotion d’une meilleure organisation des filières de soins en tenant compte des difficultés liées à la démographie médicale dans certaines spécialités.

Dans notre région, 6 conventions de communautés hospitalières de territoires (CHT), qui préfigurent les GHT, avaient d’ores et déjà été signées. La dynamique de coopération hospitalière engagée dès 2015 sur les autres territoires, a permis de mailler l’ensemble du territoire de la Bourgogne-Franche-Comté à compter du 1er juillet 2016.

E-santé

Notre région peut se prévaloir de réalisations marquantes en matière de e-santé :
- déploiement de la télémédecine en réponse aux problématiques de démographie médicale,
- outils et services numériques accompagnant la structuration des filières médicales,
- mise en place d’expérimentations nationales (territoire de soin numérique, Paerpa…).

Comptant parmi les 5 régions retenues par l’appel à projet national, la Bourgogne a lancé en 2014 son projet Territoire innovant coordonné santé social (eTicss) pour travailler sur les solutions innovantes – organisationnelles et technologiques – à même de faciliter la coordination des professionnels au bénéfice du parcours de soins des patients. Déployé en Saône-et-Loire (zone nord) à titre expérimental, ce projet sera évalué en 2017 puis devrait être généralisé à l’ensemble de la nouvelle région tout en intégrant de nouveaux usages.

Schéma régional des ressources humaines en santé

Notre région est confrontée à des difficultés démographiques médicales et paramédicales, et notamment à une problématique de maintien des professionnels de santé formés en région.

Le schéma régional des ressources humaines en santé doit porter une vision globale et prospective. Elle accompagnera les organisations soignantes pour relever le défi de la fidélisation des professionnels et mieux adapter les emplois et les compétences, aujourd’hui en forte tension, aux évolutions des métiers et des besoins.

Le partenariat avec les acteurs et la dynamique citoyenne

L’animation territoriale, qui vise à créer des synergies entre l’ensemble des acteurs de la santé (institutionnels, élus, professionnels de santé, usagers, ...) permet de décliner les politiques, nationale et régionale, en les adaptant aux spécificités et aux besoins de chaque territoire de proximité.

La contractualisation est l’instrument de cette démarche. Elle s’est traduite dans les contrats locaux de santé (CLS), futurs contrats territoriaux de santé (CTS), en application de la loi de modernisation du système de santé.  

Elle s’attache par ailleurs à promouvoir une forte participation citoyenne pour que les droits collectifs et individuels des usagers s’exercent dans toutes les instances de la démocratie en santé.

Amélioration des parcours de santé

L’approche « parcours » vise à mieux organiser l’accompagnement des patients en articulant prévention, soins de ville, champs sanitaire et médico-social.

Nous avons identifié douze parcours : sept concernent des pathologies ou des problèmes de santé publique, et cinq à orientation populationnelle. Voir l'article présentant nos douze parcours de santé.

Aller plus loin

Mots clés

Projet régional de santé