La santé pour territoire

Le relayage : un nouveau service de remplacement temporaire de l’aidant à son domicile en 24h/24h

Actualité
Politique publique de santé Médico-social
Date de publication
Visuel
Deux personnes jouant aux cartes
Crédits : Phovoir
Nommé « baluchonnage » au Québec dont il est originaire, le relayage est un service de remplacement temporaire de la personne aidante à son domicile auprès de la personne aidée, de jour comme de nuit, y compris les jours fériés.
Nous faisons le point sur le dispositif et sur les projets soutenus.
Corps de texte

Le relayage n’est pas du « gardiennage » mais un acte de prise en charge médico-sociale : évaluation des besoins et des capacités de la personne aidée, relation d’aide dans les actes de la vie quotidienne et activités d’ordre sensoriel, psychomoteur, cognitif, relationnel.
 

Un dispositif expérimental soutenu par l’ARS

Nous souhaitons déployer ces services dans notre région car ils offrent un véritable moment de répit aux proches aidants, tout en préservant les repères et les habitudes de la personne aidée dans son lieu de vie, qu’elle soit en perte d’autonomie, qu’elle souffre d’une maladie neurodégénérative ou bien qu’elle soit en situation de handicap.

Notre soutien porte sur des dispositifs proposant un reste à charge raisonnable (50 € par tranche de 24h d’intervention) et s’étalant sur une durée en continu de 3h à 15 jours, quel que soit le motif d’absence de l’aidant (loisirs, courses, hospitalisation, vacances…).

Pour garantir la bonne marche et la viabilité économique de ces services, la MSA de Bourgogne assure la coordination régionale, entre autres par la recherche de financements complémentaires (APA, régimes de retraites, mutuelles…).
 

Un démarrage prévu en 2018

Quatre projets expérimentaux sont soutenus en 2018 :

  • Haute-Saône : dispositif porté par l’ADMR Haute-Saône sur les Vosges saônoises.
  • Nièvre : dispositif porté par le Centre social Accueil de jour du Bazois sur le Nivernais Morvan.
  • Jura : dispositif porté par le Centre hospitalier intercommunal du Pays du Revermont.
  • Saône-et-Loire : dispositif porté par l’association La Compassion - EHPAD « Le bocage », sur le mâconnais.

Ces dispositifs seront opérationnels à compter d’octobre 2018. 

A l’issue de l’expérimentation et avant d’envisager tout développement en région, une évaluation permettra de s'assurer de la pertinence et de la viabilité économique de ce modèle de relayage.