La santé pour territoire

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté arrête le Projet Régional de Santé 2018-2028

Communiqué de presse
Visuel
Le Directeur général de l'ARS, Pierre Pribile et son adjoint, Olivier Obrecht, lors de la conférence de presse
Le Directeur général de l'ARS, Pierre Pribile et son adjoint, Olivier Obrecht, lors de la conférence de presse
Le Projet Régional de Santé 2018-2028 a été arrêté le 2 juillet 2018 par le directeur général de l’ARS Bourgogne-Franche-Comté à l’issue de plus de 20 mois de travaux et dans la droite ligne de la Stratégie Nationale de Santé.
Corps de texte

Le document, véritable feuille de route santé à laquelle près d’un millier d’acteurs sollicités ont contribué, intègre les grands changements que le système doit amorcer pour faire face aux défis à relever aujourd’hui : maladies chroniques, vieillissement, démographie déficitaire des professionnels de santé, gradation des soins et coordination des professionnels…

Le PRS Bourgogne-Franche-Comté s’engage résolument dans quatre transformations :

  • le virage de la prévention ou comment donner à chaque habitant de Bourgogne-Franche-Comté les clés pour préserver et améliorer sa propre santé
  • le virage ambulatoire ou comment s’organiser pour assurer au patient un retour le plus rapide possible à sa vie ordinaire après un passage à l’hôpital, quelle que soit la discipline dont il relève (chirurgie, médecine, psychiatrie …)
  • le virage inclusif ou comment faire en sorte que personnes âgées et personnes en situation de handicap vivent dans le « milieu ordinaire » en repensant l’offre de services pour accompagner leur quotidien
  • le virage numérique ou comment permettre aux patients et aux professionnels d’interagir dans un environnement numérique sécurisé et facilitant les échanges.

Le Projet, qui privilégie une approche par parcours de santé et de vie pour les patients, vise aussi à accélérer l’innovation en santé à l’appui de ces transformations.

Plus de 300 avis ont été rendus par les instances et collectivités qui se sont exprimées au cours des trois mois de la période de consultation, entre février et mai : la conférence régionale de la santé et de l’autonomie (CRSA), près de 270 communes, les 8 conseils départementaux, le conseil régional…

L’Agence Régionale de Santé a examiné l’ensemble des remarques qui ont été formulées dans ces avis. Leur prise en compte se traduit dans plus de 200 précisions, corrections et clarifications dans la rédaction finale de ce document, donc certaines portent sur des points de doctrine de la politique mise en oeuvre.

Le PRS réaffirme et précise ainsi la nécessaire gradation des soins sur le territoire, la place des hôpitaux de proximité, ou encore le rôle des collectivités et des élus locaux dans la territorialisation des politiques de santé.

Il décline l’ensemble des outils à la disposition de l’ARS et de ses partenaires pour faire face aux tensions sur la démographie des professionnels de santé.

 

Retrouvez le dossier de presse complet en bas de page, avec comme sommaire : 

  • Cinq défis à relever
  • Ce qui compose le PRS
  • Quatre finalités, des orientations déclinées suivant le fil rouge des parcours
  • De nouvelles approches : prévention, inclusion, gradation des soins
  • A l’écoute des partenaires
  • Au plus près du terrain pour porter l’ambition du PRS

Le Projet Régional de Santé comporte quatre volets :
- Un cadre d’orientation stratégique d’une durée de 10 ans (échéance 2028)
- Le schéma régional de santé (SRS) élaboré à partir d’un diagnostic régional, d’une durée de cinq ans
- Le programme d’accès à la prévention et aux soins (5 ans)
- Un volet relatif à la coopération franco-suisse en matière de santé

Retrouvez les documents composant le PRS, ses arrêtés, les dossiers de presse ainsi qu'un document de synthèse ici.

Aller plus loin

Documents à télécharger