La Semaine Sécurité des patients, édition 2022

Actualité

Opération annuelle de sensibilisation, la semaine de la sécurité des patients (SSP) promeut un dialogue entre usagers, patients/résidents et professionnels de santé et médico-sociaux, mais aussi entre professionnels sur ce sujet crucial.

En 2022, la semaine de la sécurité des patients sera organisée du 21 au 25 novembre sur le thème "EIAS (événements indésirables associés aux soins) : les déclarer, les gérer pour progresser" et permettra de mettre l’accent sur quelques axes, non limitatifs :

  • comprendre et agir sur la culture de sécurité, dimension préalable incontournable pour mener des actions efficaces d’amélioration de la sécurité des patients et pallier le manque de culture commune dans ce domaine
  • augmenter la déclaration des EIAS tout au long du parcours du patient, formateur pour tous les professionnels de santé quelque soit le secteur de prise en charge (sanitaire ; médico-social ou secteurs de ville) dès lors qu’un signalement est dénué de la crainte d’un jugement ou d’une sanction
  • prendre en compte le témoignage, le récit des patients et/ou de leur entourage, approche complémentaire pouvant leur permettre, à leur manière et avec leurs propres mots, d’apporter des éléments qui n’ont pas été mis en évidence et donc des actions d’amélioration
  • améliorer la qualité des analyses des EIAS afin d’identifier les causes sur lesquelles il faut agir afin d’éviter que l’évènement ne se reproduise
  • se servir des retours d’expérience, démarche fédératrice qui permet aux professionnels de partager leurs connaissances, conduit à apprendre et à progresser individuellement et collectivement
  • Favoriser la transmission d’information tout au long du parcours, enjeu majeur pour réduire le déficit de communication entre professionnels pouvant nuire à la sécurité des prises en charge et augmenter le risque de survenue d’EIAS.

Que l’on soit soigné ou soignant, la mobilisation de tous est décisive pour, d’année en année, inciter les acteurs à s’engager davantage encore dans des démarches de sécurité maximale, de qualité et de coordination des soins. D’autant plus qu’il est désormais acquis qu’un dialogue régulier avec les usagers sur la sécurité de leurs soins permet d’améliorer directement les pratiques professionnelles.

Pour en savoir plus ou déposer un projet, rendez-vous sur le site du ministère chargé de la santé

Aller plus loin