Vaccination COVID19 : dose de rappel pour les populations prioritaires

Actualité
Crédits : Canva

Une dose de rappel avec le vaccin Pfizer est proposée aux personnes prioritaires. Mode d’emploi ici.

Les personnes prioritaires

Après un certain temps, la protection apportée par le vaccin diminue. Pour continuer à vous protéger, il est important de faire votre dose de rappel :

  • dès 6 mois après votre dernière injection si vous avez 65 ans et plus, ou si vous avez une maladie grave 
  • dès 4 semaines après votre injection si vous avez été vacciné avec le vaccin Janssen 
  • à partir de 3 mois après votre dernière injection, sur avis médical si vous êtes une personne immunodéprimée ; et à partir de 6 mois après votre dernière injection si vous êtes dans l’entourage d’une personne immunodéprimée et que vous avez plus de 18 ans 
  • à partir de 6 mois après votre dernière injection.si vous êtes un professionnel des secteurs de la santé, du médico-social ou du transport sanitaire

La dose de rappel se fait avec le vaccin Pfizer quel que soit le vaccin utilisé précédemment. 

Les personnes à très haut risque de forme grave

  • Patients atteints de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • Patients atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
  • Patients transplantés d’organes solides ;
  • Patients transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • Patients atteints de polypathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ;
  • Patients atteints de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste spécifique établie par le conseil d’orientation de la stratégie vaccinale et les filières de santé maladies rares ici) 
  • Personnes atteintes de trisomie 21. 

Pathologies associées à un risque de forme grave

  • Pathologies cardio-vasculaires : hypertension artérielle compliquée (notamment complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales) ; antécédent d’accident vasculaire cérébral ; antécédent de chirurgie cardiaque ; insuffisance cardiaque ; antécédents de coronaropathie.
  • Diabète de types 1 et 2 ;
  • Pathologies respiratoires chroniques susceptibles de décompenser lors d’une infection virale, notamment : broncho pneumopathie obstructive, insuffisance respiratoire, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d’apnées du sommeil.
  • Insuffisance rénale chronique ;
  • Obésité avec indice de masse corporelle ≥30 ;
  • Cancer ou hémopathie maligne ;
  • Maladies hépatiques chroniques, en particulier la cirrhose ;
  • Immunodépression congénitale ou acquise ;
  • Syndrome drépanocytaire majeur ou antécédent de splénectomie ;
  • Pathologies neurologiques : maladies du motoneurone, myasthénie grave, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, paralysie cérébrale, quadriplégie ou hémiplégie, tumeur maligne primitive cérébrale, maladie cérébelleuse progressive
  • Troubles psychiatriques
  • Démences

Où se faire vacciner ?

Pour faire votre dose de rappel, c’est simple : prenez rendez-vous auprès d’un professionnel de santé près de chez vous ou dans un centre de vaccination.

Comment prendre rendez-vous en centre de vaccination ?

Rendez-vous sur internet sur le site www.sante.fr : vous serez dirigé vers la fiche du centre de vaccination le plus proche de chez vous, qui vous permettra d’accéder à la plateforme de rendez-vous en ligne dédiée à ce centre ;

Contactez le numéro vert national 0800 009 110 (ouvert tous les jours de 6h à 22h) pour être redirigée vers le standard téléphonique du centre le plus proche de chez vous ou obtenir un accompagnement à la prise de rendez-vous.