La santé pour territoire

Télémédecine sur tous les territoires : Focus sur l’Yonne

Communiqué de presse
Visuel
communiqués de presse
Pratiques innovantes, parcours des patients simplifiés : la Bourgogne-Franche-Comté déploie une stratégie ambitieuse de télémédecine.
Exemple à la maison de santé de Vézelay, dans l’Yonne.
Corps de texte

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté a engagé des appels à projets successifs qui lui permettent de déployer très largement les équipements de télémédecine dans la région.

La première phase, conduite en 2017, concernait les maisons de santé pluri professionnelles (MSP), les groupements et cabinets généralistes dans les zones fragiles.

Sur 115 candidatures, une soixantaine de structures ont été retenues pour 1 à 2 projets.

Les sites sélectionnés sont désormais quasiment tous équipés, en priorité pour des télé expertises en dermatologie, en cardiologie et en gériatrie, télé spécialités les plus
plébiscitées par les professionnels de santé et les patients.
 

8 nouveaux sites dans le département

Sur le territoire de l’Yonne, 8 sites et 13 projets ont été déployés en dermatologie et/ou cardiologie : la maison de santé de Vézelay, où le directeur général de l’ARS, Pierre Pribile, s’est rendu le 14 juin, les MSP de Vermenton, Chablis, Saint-Sauveur-en-Puisaye, Migennes ou bien encore le Pôle Nord Sénonais ou le GIPS 89 (groupement interprofessionnel de proximité et de santé, basé à Tonnerre).

La maison de santé de Guillon déploie quant à elle une nouvelle télé spécialité, la cardiologie, sur un site déjà équipé pour pratiquer la télé dermatologie. La MSP de Bléneau devrait prochainement mettre en oeuvre de la télé gynécologie : une première en Bourgogne-Franche-Comté.

Les experts qui interviennent pour l’ensemble de ces sites sont des médecins hospitaliers ou exerçant en libéral.

Le budget de l’appel à projets pour les maisons de santé se montait à près de 1,5 million d’euros à l’échelle de la région : 1,2 million d’euros financés par l’ARS, 200 000 euros par le conseil régional.
 

Plus de 2 700 actes

A total depuis 2012, une quinzaine de sites ont été équipés dans l’Yonne dans différentes spécialités, et pas seulement en dermatologie ou en cardiologie : le télé-AVC, pour lequel la région a une longueur d’avance « historique », mais aussi la neurologie ou bien encore la gériatrie. 
Plus de 2 700 actes ont déjà été réalisés dans le département depuis ces premiers équipements.

En centre de détention

L’Yonne compte également le premier équipement régional en télémédecine sur un centre de détention, celui de Joux-la-Ville, pour de la télé dermatologie. D’autres projets suivront, en particulier en psychiatrie, pour faciliter l’accès aux soins dans l’établissement pénitentiaire où Pierre Pribile s’est aussi rendu ce vendredi 14 juin.

 

Toutes les précisions dans le communiqué de presse disponible en bas de page

 

Aller plus loin

Documents à télécharger

Contact

Contenu

Contact Presse :
Lauranne Cournault
Tél. : 03 80 41 99 94