Ségur de la santé : investir pour la santé de tous en Bourgogne-Franche-Comté

Communiqué de presse

Plus de 830 millions d'euros d'investissement pour soutenir les établissements sanitaires et médico-sociaux en région Bourgogne-Franche-Comté

Le Ségur - Réinvestir dans notre système de santé

En juillet 2020, le Ségur de la santé a été un moment historique pour le système de santé français alors que ce dernier était confronté à une crise épidémique d’ampleur inédite. L’ensemble des acteurs – professionnels de santé, patients, institutionnels – s’est réuni autour d’une même table afin d’identifier les principales pistes de modernisation et d’accélération de la transformation de notre système de santé. Au terme d’une concertation de plus de 50 jours, le Gouvernement s’est engagé à transformer en profondeur notre système de santé, en se fixant quatre priorités :

  • transformer les métiers, et revaloriser les soignants ;
  • définir une nouvelle politique d’investissement et de financement au service de la qualité des soins ;
  • simplifier les organisations et le quotidien des équipes médico-soignantes ;
  • fédérer les acteurs de la santé dans les territoires au service des usagers.

Les premiers engagements du Ségur de la santé mis en oeuvre portaient sur la revalorisation des soignants. Ils ont été annoncés par le Premier ministre Jean Castex lors de la signature des Accords à Matignon le 13 juillet 2020 et concernent plus de 1,5 million de professionnels des établissements de santé et des Ehpad. Cette revalorisation
sans-précédent, comprenant une revalorisation socle mais aussi une revalorisation des carrières, a été mise en oeuvre dès l’automne 2020. Mais au-delà de cette reconnaissance nécessaire des soignants, un investissement était nécessaire pour massivement moderniser le système de santé, dans les territoires, dans le médico-social, et dans le
numérique en santé. Le Ségur prévoit donc 19 milliards d’euros d’investissement, dont 6 milliards issus du plan France Relance.

En mars 2021, le Premier ministre Jean Castex, le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran et la ministre chargée de l’Autonomie Brigitte Bourguignon ont lancé la stratégie nationale d’investissements en santé à Cosne-Cours-sur-Loire, avec le parti pris déterminé d’une déconcentration des enveloppes et de la définition de la stratégie,
pour être au plus près des besoins de santé des territoires.

Sept mois plus tard, malgré le contexte sanitaire, les ARS ont élaboré leur stratégierégionale des investissements Ségur, donnant la visibilité sur les projets qui seront réalisés dans les territoires sur la période 2021-2029 grâce au Ségur. La stratégie régionale de chaque ARS est issue d’un travail d’étroite discussion avec les acteurs de terrain et
les élus locaux, dans l’esprit de démocratie sanitaire du Ségur. Les territoires sont au centre de l’analyse des besoins de santé et des projets proposés portent une réponse globale aux priorités de santé de ces territoires, à la fois sur le champ sanitaire, médico-social, santé mentale.

Le Gouvernement est pleinement engagé à moderniser et adapter notre système de santé et l’accès aux soins pour tous et partout sur le territoire.

 

Les investissements Ségur en Bourgogne-Franche-Comté : une réponse massive aux enjeux de santé du territoire.

Une concertation menée par l’ARS pour définir, avec l’ensemble des acteurs locaux et élus, les priorités d’investissement en santé dans les territoires

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté s’est positionnée en coordinatrice de la politique d’investissement dans la région, assurant une large concertation au sein des instances en place pour parvenir au plus haut niveau de consensus sur la priorisation des opérations.

Depuis mars 2021 et jusqu’à ces dernières semaines, la stratégie régionale a été co-construite étape par étape, en associant les instances des groupements hospitaliers de territoires (GHT), de la démocratie en santé, les élus, et en particulier les huit conseils départementaux s’agissant des projets médico-sociaux qui relèvent conjointement
des compétences des départements.

Objectifs : permettre aux établissements d’exprimer l’ensemble de leurs besoins, accompagner un maximum de projets suffisamment mâtures et répondant aux objectifs de santé publique et de modernisation de l’offre.

Un travail technique a également été conduit pour vérifier que les projets s’inscrivent dans une trajectoire d’endettement maîtrisée pour les établissements qui les portent.

Les axes prioritaires de la stratégie régionale des investissements Ségur en Bourgogne-Franche-Comté

Les projets accompagnés pour les établissements de santé visent la structuration de l’offre de soins suivant cinq axes :

  • territorialiser, transformer, décloisonner ;
  • réduire les inégalités territoriales ;
  • améliorer l’accueil et les prises en charge en matière de soins non programmés ;
  • moderniser et restructurer les services de soins critiques ;
  • réduire la trace environnementale.

Les projets répondent également aux priorités du projet régional de santé (PRS) : psychiatrie et santé mentale, plan cancer, prise en charge des maladies chroniques, personnes âgées, soins palliatifs et fin de vie.

Dans le champ médico-social, les projets ont été sélectionnés pour moderniser les structures les plus inadaptées, favoriser des pôles d’activités et de soins adaptés (PASA), transformer des organisations pour créer des plateformes de services permettant, une réponse coordonnée jusqu’au domicile de la personne. Le défi des transitions
énergétiques et démographiques a également été pris en compte.

Une approche transversale à l’échelle des territoires pour une réponse cohérente aux problématiques de santé

Les établissements publics rassemblés au sein des groupements hospitaliers de territoire ont assuré une priorisation conjointe de leurs projets sanitaires et médico-sociaux. S’y ajoutent, en complémentarité et souvent même en partenariat, des projets portés par des établissements privés.

Il résulte de cette démarche ascendante et coordonnée à l’échelle des territoires de santé et des départements, un ensemble de projets cohérents fédérant les forces de chaque établissement pour répondre ensemble aux besoins de la population.

 

Plus de 830 millions d'euros d'investissement pour soutenir les établissements sanitaires et médico-sociaux en région Bourgogne-Franche-Comté.

  • 768 millions d'euros d'investissement en région Bourgogne-Franche-Comté pour soutenir les projets et transformer l'offre dans les territoires.
  • dont 32 millions d'euros de fonds européens FEDER mobilisés par le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
  • Et plus de 63 millions d'euros d'investissement pour les EHPAD dont 7,4 millions d'euros d'investissements du quotidien
  • 72 hôpitaux et au moins 17 EHPAD seront soutenus par le Ségur de la santé en région Bourgogne-Franche-Comté  

Le travail des soignants revalorisé en Bourgogne-Franche-Comté

  • Plus de 67 000 sages-femmes, infirmiers, aides-soignants ou autres personnels non-médicaux des établissements de santé revalorisés.
  • 38 000 équivalents temps plein revalorisés dans les établissements médico-sociaux.
  • Plus de 4 000 médecins de l’hôpital public.
  • Près de 8 000 étudiants paramédicaux, étudiants en médecine et internes revalorisés.

 

Retrouvez l'intégralité du dossier de presse avec les projets soutenus en téléchargement ci-dessous. 

Aller plus loin