Le nouveau scanner est opérationnel à Cosne-sur-Loire

Communiqué de presse
Politique publique de santé
Communiqués et dossiers de presse

Le nouveau scanner de Cosne -sur-Loire entre en fonction à compter de ce mardi 23 novembre. L’activité d’imagerie se pérennise au profit de tous les habitants du territoire et dans la perspective de la reconstruction de l’hôpital.

Financé par le Gouvernement, France relance, l'Union européenne NextGenerationEU

Après plusieurs mois de travaux pilotés par le groupement hospitalier de territoire, le nouveau scanner de l’hôpital de Cosne-Cours-sur-Loire est opérationnel ce mardi 23 novembre.
Installé dans un bâtiment modulaire sur le parking de l’ex-clinique, à côté de la structure des urgences, il remplace celui utilisé jusqu’alors, implanté dans les locaux d’imagerie de l’ex-clinique.
Cet appareil et les locaux vont faire l’objet, fin novembre, d’une restitution aux deux filiales du groupe Kapa santé qui en sont propriétaires, à l’issue de la période de réquisition décidée par le préfet de la Nièvre sur proposition de l’ARS.

Près de 400 examens depuis août

Le scanner de l’ex-clinique avait été ouvert début août dernier à l’ensemble de la population du territoire, ce qui a permis de réaliser près de 400 examens d’imagerie, les patients venant majoritairement de la Nièvre, mais aussi du Cher et de l’Yonne, plus marginalement du Loiret.

Cette même ouverture à la population du bassin de Cosne prévaudra dans le recours au nouvel équipement pour lequel l’ensemble des ressources médicales et paramédicales nécessaires sont mobilisées : présence d'un manipulateur en électro-radiologie 24 heures sur 24, secrétariat médical.
Le nouveau scanner sera accessible du lundi au vendredi (de 9 heures à 12h30 et de 13h30 à 17 heures).
Une signalétique sera mise en place pour permettre un accès facilité au bâtiment modulaire.

Investissement Ségur de la Santé

Pour mémoire, à terme, et dans le cadre du Ségur de la Santé, une véritable reconstruction de l’hôpital est portée.
Avec à l’avenir ses deux sites, l’un au coeur de ville rassemblant son offre médico-sociale et une maison de santé, l’autre, un pôle sanitaire, au sud du territoire, pour les hospitalisations, les urgences, l’imagerie, etc., l’exemple de Cosne témoigne de l’approche transversale privilégiée dans les nouveaux projets de santé, ainsi que de l’attention particulière portée aux besoins d’investissement des hôpitaux de proximité de la région.