Le Haut-Commissaire à la lutte contre la pauvreté en visite à Tonnerre (89)

Actualité
Politique publique de santé Prévention Professions de santé
Date de publication
M. Tubul, Haut-commissaire à la lutte contre la pauvreté était en visite à Tonnerre, le 18 février. Parmi les thématiques abordées, celle de l’accès à la santé. La CPAM 89 a présenté le dispositif Complémentaire santé solidaire. Le Centre hospitalier spécialisé de l’Yonne a pour sa part présenté l’équipe mobile précarité psychiatrique, une équipe départementale qui intervient à Tonnerre.
Corps de texte

Le dispositif Complémentaire santé solidaire

Ce dispositif a créé récemment : une aide apportée aux personnes ayant des ressources modestes pour payer leurs dépenses de santé

Avec la Complémentaire santé solidaire :

  • Le patient ne paie pas le médecin, le dentiste, l’infirmier, le kinésithérapeute, l’hôpital…
  • Le patient ne paie pas ses médicaments en pharmacie
  • Le patient ne paie pas ses dispositifs médicaux, comme les pansements, les cannes ou les fauteuils roulants
  • Le patient ne paie pas la plupart des lunettes, des prothèses dentaires ou des prothèses auditives
  • Les frais médicaux sont payés par les organismes d'assurance maladie obligatoire et l'organisme que le patient a choisi pour gérer la Complémentaire santé solidaire.

Pour demander la Complémentaire santé solidaire, la personne doit bénéficier de l’assurance maladie et ne pas dépasser la limite maximum de ressources.

Attention, le médecin peut demander un dépassement d’honoraires si les patients ont des demandes particulières, comme les consultations hors des heures habituelles ou des visites à domicile non justifiées.

L’équipe mobile précarité psychiatrique

Le Centre hospitalier spécialisé de l’Yonne a pour sa part présenté l’équipe mobile précarité psychiatrique, une équipe départementale qui intervient à Tonnerre. Il s’agit d’une équipe de protection et d’intervention sociale pour un public avec des problématiques spécifiques : les personnes en situation de précarité nécessitant des soins psychiatriques et/ou en rupture de soins.  

Les missions et prestations de l’équipe mobile sont les suivantes :

  • Evaluer les besoins spécifiques concernant la santé mentale des patients en grande précarité. 
  • Favoriser l’accès aux soins psychiatriques de ces personnes, ainsi qu’aux réseaux institutionnels ou associatifs de soins et d’accompagnement socio-éducatif extrahospitalier.
  • Développer des réseaux opérationnels entre les dispositifs existants, les personnels sociaux et les services psychiatriques. 
  • Accompagner les personnes en difficulté dans les démarches nécessaires à la reconnaissance de leurs droits sociaux.