COVID19 en Bourgogne-Franche-Comté : La situation s’améliore lentement : vigilance, prévention, vaccination

Communiqué de presse
COVID19 Prévention Politique publique de santé

La circulation virale continue de diminuer ces derniers jours en Bourgogne-Franche-Comté mais le repli reste très progressif. L’épidémie est encore la cause de nombreux décès à l’hôpital. Prévention et vaccination sont les deux clés pour « se protéger, protéger les plus fragiles, se retrouver ».

L’incidence régionale de l’épidémie s’établit ces 7 derniers jours autour de 120 pour 100 000 habitants en Bourgogne-Franche-Comté, enregistrant une nouvelle baisse par rapport à la semaine dernière (autour de 150).

Cette diminution se mesure à l’échelle départementale, excepté pour la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

Le taux de positivité des tests passe en-dessous de la barre des 5% en moyenne régionale.

Ces chiffres restent toutefois à interpréter avec précaution compte tenu de la moindre activité de dépistage à l’occasion du pont de l’ascension. Par ailleurs, les données de suivi de l’épidémie issues du système d’information du dépistage (SI-DEP) ont fait l’objet d’une correction nationale par Santé publique France (pour retirer les doublons observés dans les saisies de résultats de plusieurs tests pour une même personne). Ces calculs plus fins, désormais pris en compte sur le portail Geodes, induisent une baisse mathématique des indicateurs (incidence, taux de positivité), mais restent sans impact sur l’appréciation de la dynamique épidémique ces dernières semaines.

 

Encore de nombreux décès à l’hôpital

L’amélioration de la situation se mesure en termes d’activité hospitalière (de l’ordre de 800 patients pris en charge pour des formes graves, autour de 110 personnes en réanimation).
L’épidémie demeure néanmoins meurtrière, avec 62 nouveaux décès à l’hôpital cette semaine, ce qui porte le nombre de décès en établissements de santé à 4 717 depuis mars 2020 ;
2 288 décès sont par ailleurs à déplorer dans les établissements médico-sociaux de la région.

Compte tenu de la couverture vaccinale des résidents, un retour à une vie sociale normale est recommandé dans les EHPAD, les USLD (Unités de soins de longue durée) et les résidences autonomie, selon un nouveau protocole qui s’applique depuis le 19 mai.

 

Bientôt 1 million de personnes vaccinées dans la région

A la veille d’un nouveau week-end prolongé et alors qu’une nouvelle étape vient d’être franchie dans la levée des restrictions, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté invite chacun à maintenir un haut niveau d’adhésion aux mesures de prévention (gestes barrière), de dépistage, d’isolement des cas et des contacts.

Parallèlement, la campagne vaccinale maintient un rythme élevé. Le cap du million de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin dans la région sera franchi dans les jours qui viennent.

Sur le terrain, les partenaires restent mobilisés dans la perspective de l’ouverture de la vaccination à toutes les personnes de plus de 18 ans, le 31 mai et même dès le 24 mai pour certaines professions prioritaires.

Aller plus loin