La santé pour territoire

Démarrage réussi de la télé expertise en dermatologie dans le Nord Franche-Comté

Actualité
Politique publique de santé Professions de santé
Date de publication
Visuel
Grain de beauté sur la main d'un bébé
Nous vous informons sur le développement de cet acte de télémédecine dont peuvent bénéficier les patients de deux maisons de santé pluri professionnelles et d’un cabinet regroupé libéral. Ces structures peuvent solliciter à distance l’avis d’un praticien du service de dermatologie de l’Hôpital Nord Franche-Comté. Nous revenons sur le fonctionnement de ce nouveau service que nous finançons.
Corps de texte

Le développement de la télémédecine est stratégique car il apporte une réponse aux défis actuels et à venir de notre système de santé : vieillissement de la population, augmentation de la prévalence des maladies chroniques, démographie déficitaire des professionnels de santé… Pratiques innovantes, parcours des patients simplifiés : la Bourgogne-Franche-Comté déploie une stratégie ambitieuse de télémédecine.

C’est une innovation au service de la santé. Ce projet répond à la priorité numéro 2 du plan de renforcement de l’accès aux soins lancé le 13 octobre 2017 visant à mettre en œuvre la révolution numérique en santé pour abolir les distances.

En regard de notre stratégie régionale de déploiement de la télémédecine, un premier appel à projets « volet ambulatoire » a été lancé en 2017.

 

Nouvelle offre de dermatologie dans le Nord Franche-Comté

Pour ce qui concerne le Nord Franche-Comté et la dermatologie, deux maisons de santé pluri professionnelles et un cabinet regroupé libéral ayant répondu à l’appel à projet peuvent solliciter à distance l’avis asynchrone d’un praticien du  service de dermatologie de l’Hôpital Nord Franche-Comté.

L’objectif est de créer une offre de soin de dermatologie en proximité, d’améliorer le délai et l’accès à la compétence dermatologique et d’éviter les déplacements des patients fragiles tout en maintenant une qualité de la prise en charge.

La télé expertise permet à un professionnel médical de solliciter à distance l’avis asynchrone d’un autre professionnel médical, sur la base des informations médicales du patient.

Depuis juillet 2018, la télé expertise en dermatologie est mise en place dans le Nord Franche-Comté. Les Docteurs Anne-Sophie DUPOND, Annika FOURNIER et Dragos POPESCU de l’Hôpital Nord Franche-Comté s’engagent à donner une réponse aux demandes en télé expertise dans les 48 heures. Le  service du Docteur DUPOND en est très satisfait : « Nous avons débuté la télé expertise en dermatologie avec les cabinets de médecine générale ayant répondu à l’appel à projets. C’est une discipline qui demande à être élargie, car très simple et qui semble très utile aux généralistes dès le démarrage ». D’ailleurs dès le premier mois, 29 demandes ont été traitées.

Du point de vue du requérant, « la télé expertise en dermatologie est  une évolution positive de la prise en charge des patients avec un outil informatique d’échange d’informations entre professionnels de la santé au service du patient. Par exemple, une télé expertise permet de mettre en place un traitement adapté plus rapidement, de programmer des examens nécessaires avant la consultation de l’expert, d’organiser des consultations avec des actes techniques à programmer avant, voire de demander à la famille d’être présente à la consultation pour réfléchir à la prise en charge la mieux adaptée. Cet échange interactif entre médecin requérant et expert est plus rapide mais surtout permet d’éviter de déplacer des patients parfois âgés ou fragiles. C’est un outil pour adapter rapidement le meilleur soin, mais aussi en diminuant la gêne occasionnée par les déplacements pour les patients fragiles » explique le Docteur Pierre BOBEY, médecin généraliste exerçant à la maison de santé pluri professionnelle de Menoncourt et élu de l’union régionale des professionnels de santé médecin libéral de Bourgogne-Franche-Comté.

La télémédecine permet de sécuriser des pratiques entre professionnels qui existaient souvent déjà  auparavant via des SMS, MMS…

 

L’ARS, un rôle de financeur et de soutien logistique

Depuis 2012, les ARS de Bourgogne et de Franche-Comté soutiennent et pilotent des projets de télémédecine en région en accompagnant les porteurs de projets et en finançant une grande partie des coûts liés à la télémédecine. Chaque ex-région a notamment mis en place une plateforme régionale de télémédecine portant les usages des projets régionaux avec pour objectif de connecter entre eux le maximum de professionnels de santé.

Pour le déploiement de la télémédecine, nous nous appuyons sur les deux Groupements de coopération sanitaire –GCS- (E-santé Bourgogne et EMOSIST) qui sont en charge des plateformes régionales et du déploiement. Les GCS  mettent notamment en œuvre des projets régionaux contractualisés avec nous. Au regard de l’appel à projets, ils assurent et coordonnent aussi le déploiement des différents projets de télémédecine. Du respect des prérequis au suivi des usages, les GCS gèrent toute la partie technique, formation et assistance métier des utilisateurs.

 

Stratégie de déploiement

Dans la continuité du programme régional de télémédecine, nous avons fait évoluer notre stratégie de déploiement (2017-2019) pour la porter sur les priorités suivantes en trois paliers, avec des appels à projets :

  • Phase 1, en 2017 : Dans les maisons de santé pluridisciplinaires, les groupements (et cabinets généralistes dans les zones fragiles. Le déploiement est en cours de finalisation.
  • Phase 2, fin 2018 : Dans le secteur médico-social et plus particulièrement dans les Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).
  • Phase 3, en 2019 : Dans le secteur personnes handicapées au regard des retours d’expérience.

La stratégie est centrée et s’appuie sur les expérimentations et réussites régionales que sont la dermatologie, la cardiologie et la gériatrie mais l’ouverture sur d’autres projets est possible.

 

L’ARS prend en charge...

  • Le financement de l’investissement :

    • Station de télémédecine
    • Matériel bio médical
    • Formation, accompagnement et pilotage
  • Le fonctionnement :
    • Licences, supports et maintenance
    • Plateforme régional de télémédecine (Serveurs, HDS, consortium)
  • L’activité « demandeur »/ requérant et « expert »/requis sous forme de forfaits annuels en attendant le passage prochain de la télé expertise dans le droit commun de l’Assurance Maladie. Ces forfaits sont une reconnaissance du travail généré et formalisent un modèle économique régional.

Le Conseil Régional a également participé au financement dans le cadre de l’appel à projets 2017.

Dans le cadre des appels à projets, notre équipe télémédecine prend contact avec chacune des structures retenues pour préciser les projets et organiser les déploiements. Il s’agit d’un accompagnement des professionnels de santé, puis d’un pilotage et suivi des déploiements réalisés par les ou le GCS. La télémédecine, c’est d’abord un projet médical travaillé avec des référents et ensuite une technique et technologie au service de celui-ci. L’équipe télémédecine en poste au siège de l’ARS travaille en lien avec les Délégations Départementales qui ont une très bonne connaissance des différents acteurs, des dynamiques locales et des différents projets mis en œuvre.

La délégation du Nord Franche-Comté assure les missions de proximité et d’interface locale avec les partenaires. Elle décline localement la stratégie régionale de santé et est l’interlocuteur privilégié des élus, du préfet, des services de l’état, des professionnels de santé… du territoire. Elle constitue le relai entre le niveau régional et les acteurs de proximité en les accompagnant dans la mise en œuvre de leurs projets.

Aller plus loin

La télémédecine

Relèvent de la télémédecine les actes médicaux, réalisés à distance, au moyen d'un dispositif utilisant les technologies de l'information et de la communication.

On distingue cinq types d’actes en télémédecine : la téléconsultation, la télé-expertise, la télésurveillance, la téléassistance et la régulation.

  • La téléconsultation, qui a pour objet de permettre à un professionnel médical de donner une consultation à distance à un patient. Un professionnel de santé peut être présent auprès du patient et, le cas échéant, assister le professionnel médical au cours de la téléconsultation. Les psychologues mentionnés à l'article 44 de la loi n° 85-772 du 25 juillet 1985 portant diverses dispositions d'ordre social peuvent également être présents auprès du patient.
  • La télé-expertise, qui a pour objet de permettre à un professionnel médical de solliciter à distance l'avis d'un ou de plusieurs professionnels médicaux en raison de leurs formations ou de leurs compétences particulières, sur la base des informations médicales liées à la prise en charge d'un patient. 
  • La télésurveillance médicale, qui a pour objet de permettre à un professionnel médical d'interpréter à distance les données nécessaires au suivi médical d'un patient et, le cas échéant, de prendre des décisions relatives à la prise en charge de ce patient. L'enregistrement et la transmission des données peuvent être automatisés ou réalisés par le patient lui-même ou par un professionnel de santé.
  • La téléassistance médicale, qui a pour objet de permettre à un professionnel médical d'assister à distance un autre professionnel de santé au cours de la réalisation d'un acte.
  • La réponse médicale qui est apportée dans le cadre de la régulation médicale mentionnée à l'article L. 6311-2 et au troisième alinéa de l'article L. 6314-1.