COVID19 : le déconfinement en Bourgogne-Franche-Comté

Actualité
Politique publique de santé COVID19
Date de publication
Visuel
COVID19_deconfinement
Depuis le 2 juin, la vie sociale a progressivement repris son cours et le déconfinement entraîne une augmentation des contacts au sein de la société. Il faut donc l’accompagner pour réduire au maximum les risques de contamination. C’est l’affaire de tous.
Corps de texte

La stratégie de déconfinement repose sur :

  • le respect strict des gestes barrières et des recommandations sanitaires dans le cadre d’une reprise progressive des activités économiques et sociales,
  • l’instauration d’une stratégie offensive d’identification des cas, de dépistage de leurs contacts et d’isolement des personnes malades.

 

 

Sommaire

 

 

Protéger 

Le respect des gestes barrières et la distanciation physique : les clés de la lutte contre l’épidémie

Parce que, dès lundi 11 mai, les contacts se feront de plus en plus fréquents, il est indispensable que nous poursuivions nos efforts en respectant les gestes barrières, la distanciation physique minimale d’un mètre et la réduction maximale du nombre de nos contacts, qui sont les meilleures garanties pour se protéger et protéger les autres de la maladie. Ces mesures doivent devenir des réflexes de notre vie quotidienne !

Les gestes barrières pour se protéger et protéger les autres seront toujours les mêmes après le 11 mai :

  • Se laver les mains très régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter
  • Eviter de se toucher le visage
  • Saluer sans se serrer la main, arrêter les embrassades
  • Respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres
  • En complément, porter un masque quand la distance d’un mètre ne peut pas être respectée

Par ailleurs, il convient de respecter la consigne de télétravailler chaque fois que c’est possible.

COVID19_gestes_barriere

 

COVID19_masque

 

 

 

 

Tester

Une stratégie de dépistage des malades pour rompre la chaîne de transmission du virus

Ce qui a changé depuis le 11 mai : toutes les personnes avec symptômes pourront être testées de même que toutes les personnes ayant été en contact avec des cas confirmés. L’objectif au niveau national est d’être en capacité de tester jusqu’à 700 000 personnes par semaine.

L’ARS a préparé la phase de déconfinement, avec la mobilisation des laboratoires de biologie médicale pour réaliser les tests virologiques à grande échelle.

depuis le 11 mai, chacune et chacun devra se surveiller et contacter son médecin traitant en cas d’apparition de symptômes pouvant évoquer le Covid-19, fièvre et toux en particulier.

En cas de suspicion d’un Covid-19, celui-ci prescrira un test de diagnostic virologique à réaliser en laboratoire d’analyse médicale (remboursé à 100% par l’Assurance maladie). Il prescrira d’emblée, dans l’attente du résultat, les mesures d’isolement (dont éventuellement un arrêt de travail) et identifiera les contacts proches de la personne qui seront invités à réaliser un test (en cas de résultat positif). 

Grâce au réseau de laboratoires de biologie médicale publics et privés, notre région dispose d’un bon maillage territorial pour garantir l’accès aux tests et elle est pleinement en capacité d’atteindre la cible de 3 700 à 4 700 tests virologiques par jour fixée par le Ministère chargé de la santé (Voir la carte et les coordonnées des sites de prélèvement ici).

En cas de symptômes graves (difficultés respiratoires), il convient d’appeler directement le 15.

L’enjeu du déploiement massif des tests virologiques est de diagnostiquer au plus vite les malades pour les isoler individuellement et ainsi casser la chaîne de transmission du virus.

 

Le repérage et le test des cas contacts

Si une personne est testée positive, un travail d’identification de tous ceux qui auront eu un contact rapproché avec elle sera engagé. Ces cas contacts seront testés et invités à s’isoler s’ils sont positifs.

depuis le 11 mai, le dispositif de « contact tracing », à savoir de détection des cas contacts, aura un rôle majeur dans la lutte contre la propagation du virus sur notre territoire.

L'identification de ces cas contacts sera assurée par :

  • les professionnels de santé (médecins généralistes notamment) mobilisés en première ligne pour la recherche des cas contacts dans la cellule familiale,
  • les équipes de l'Assurance maladie qui constitueront des plateformes téléphoniques dans chaque département. Elles seront chargées d’identifier les cas contacts au-delà de la cellule familiale, de les appeler et de les inviter à se faire tester en vue d'un éventuel isolement.

Les médecins généralistes seront les premiers maillons du dispositif. Ils auront à rechercher et à signaler à l’Assurance maladie les personnes avec lesquelles leur patient symptomatique aura été en contact afin d’aider à leur identification. Il s’agira en premier lieu des personnes résidant au domicile du patient, mais aussi des personnes ayant eu un contact avec lui dans les 48 heures précédant l’apparition de ses premiers symptômes.

 

 

Isoler 

La réussite de la stratégie d’isolement des personnes positives et de leurs contacts est essentielle pour casser les chaînes de contamination du Covid-19.

Si une personne est testée positive, elle devra respecter un isolement jusqu’à la guérison, c’est-à-dire 2 jours après la fin des symptômes. Les personnes contacts à risque devront, quant à elles, s’isoler pendant 14 jours après la dernière exposition avec le cas confirmé.

Cet isolement doit être réalisé au domicile, qui constitue le lieu privilégié de prise en charge.

Le médecin traitant évaluera la situation du patient et de ses contacts au sein du foyer. Si, pour diverses raisons, l’isolement à domicile présente des difficultés particulières, le patient pourra alors se voir proposer d’effectuer cet isolement hors du domicile, dans des lieux dédiés. La présence au domicile de personnes fragiles, la taille du logement, peuvent être des cas justifiant un tel isolement.

 

 

Continuez à vous soigner !

Pendant la période d’épidémie de Covid-19, il est important de rester en bonne santé et de se soigner quand c’est nécessaire.

Que vous soyez atteint d’une maladie chronique (diabète, obésité, hypertension, cancer…), que vous souffriez d’une addiction, d’un trouble psychique, que vous ayez besoin de mettre à jour vos vaccinations et celles de vos enfants, d’un suivi de votre grossesse, ou si tout autre problème de santé vous préoccupe…continuez à consulter votre médecin !

Face à l’épidémie, tous les professionnels de santé (médecins traitants, kinésithérapeutes, pharmaciens, infirmiers libéraux, orthophonistes, pédicures-podologues, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, diététiciens…) se sont organisés pour vous accueillir et vous soigner sans risque pour votre santé.

Un premier contact peut être établi par téléphone puis, si nécessaire, par rendez-vous ou téléconsultation. Des mesures d’hygiène sont appliquées par chaque professionnel conformément aux recommandations sanitaires.

Pour vous protéger et protéger les autres, munissez-vous d’un masque si vous devez vous rendre à une consultation.