COVID19 : ESMS : vous pouvez faire appel à des renforts de bénévoles et de volontaires en service civique

Actualité
Médico-social COVID19
Date de publication
Visuel
Source : Canva
Vous avez besoin de soutien pour organiser les visites des familles, favoriser le lien social, animer des séquences de visio à distance, proposer de la lecture, des échanges épistolaires…
Nous vous indiquons les démarches à faire en fonction du type de renfort souhaité.
Corps de texte

Alors que la pression de l’épidémie sur le système de soins continue de progresser, nous rappelons aux structures médico-sociales la possibilité de faire appel à des ressources extérieures non soignantes, mais tout aussi utiles pour libérer le temps soignant et soutenir les professionnels dans des missions annexes.

Moins nombreux qu’en première vague, nos concitoyens restent toutefois intéressés à proposer leurs services pour du bénévolat ou s’engager dans une mission de service civique en structure médico-sociale.

 

Vous souhaitez faire appel à des bénévoles ?

  • Identifiez en équipe les missions qui seraient utiles à votre structure, en appui des professionnels : organiser les visites aux proches, favoriser le lien social, animer des séquences de visio à distance, proposer de la lecture, des échanges épistolaires, …
  • Faites le savoir : par le biais d’affiches dans votre structure, de communication sur votre site Internet et auprès des familles, de mobilisation de la mairie et de la mission locale de votre secteur géographique, https://covid19.reserve-civique.gouv.fr/
  • Préparez leur arrivée : proposez-leur une attestation de déplacement dérogatoire (disponible en bas de page) signée de la direction pour tous leurs trajets ainsi qu’une convention de bénévolat pendant la crise sanitaire (convention type en bas de page).
  • Organisez leur accueil : prévoyez une séquence d’information aux gestes barrière (https://www.cpiasbfc.fr/trame.php?page=801), une visite de la structure et une présentation aux équipes professionnelles
  • Soulagez les équipes grâce à une présence régulière, solidaire et volontaire

 

Vous souhaitez faire appel à des volontaires en mission de service civique (8 mois) ?

(à destination du secteur public et associatif)

  • Identifiez en équipe les missions qui seraient utiles à votre structure, en appui des professionnels : organiser les visites aux proches, favoriser le lien social, animer des séquences de visio à distance, proposer de la lecture, des échanges épistolaires, …
  • Faites le savoir : par le biais d’affiches dans votre structure, de communication sur votre site Internet et auprès des familles, de mobilisation de la mairie et de la mission locale de votre secteur géographique, https://www.service-civique.gouv.fr/
  • Préparez leur arrivée : identifiez un responsable de leur accueil, proposez-leur une attestation de déplacement dérogatoire (disponible en bas de page) signée de la direction pour tous leurs trajets.
  • Pour l’accueil de service civique, un agrément (valable 3 ans) est indispensable, contactez la DDCSPP de votre territoire d’implantation pour officialiser votre demande :
  • Si vous ne disposez pas d’un agrément, votre fédération dispose peut-être déjà d’un numéro d’agrément pouvant porter votre demande.
  • Sinon, l’UFCV BFC met à disposition son n° agrément dans le cadre de l’intermédiation, et vous aide à préparer votre fiche mission : thibaut.servant@ufcv.fr  - 06 35 81 12 92 
  • Organisez leur accueil : prévoyez une séquence d’information aux gestes barrière (https://www.cpiasbfc.fr/trame.php?page=801), une visite de la structure et une présentation aux équipes professionnelles
  • Faites-vous accompagner financièrement par l’Agence Régionale de Santé pour cet accueil : une dotation de 1.500€ en Crédits Non Reconductible par service civique accueilli vous permettra de proposer un budget pour la prise en charge de la rémunération du jeune et la mise en place d’un projet au sein de la structure (demande à adresser à ars-bfc-da-etude@ars.sante.fr)
  • A savoir : le volontaire reçoit une rémunération mensuelle de 580 €, comprenant une part de l’Etat à hauteur de 473 € et une contribution de la structure d’accueil de 107€.
  • Soulagez les équipes grâce à une présence régulière, solidaire et volontaire