COVID19 en Bourgogne-Franche-Comté : La circulation du virus repart à la hausse : chacun reste acteur de la lutte contre l’épidémie

Communiqué de presse
COVID19 Politique publique de santé Prévention
Communiqués et dossiers de presse

Un net rebond épidémique s’observe à l’échelle régionale ces derniers jours. L’allègement des mesures collectives va de pair avec une vigilance individuelle qui doit demeurer active.

La circulation du virus est repartie à la hausse ces 7 dernières jours dans tous les départements de Bourgogne-Franche-Comté.

Le taux d’incidence en population générale dépasse de nouveau 500 cas pour 100 000 habitants et plus d’un quart des tests de dépistage sont positifs.

Dans ce contexte, chacun d’entre nous doit rester acteur de la lutte contre l’épidémie. Un ensemble de recommandations sanitaires sont applicables depuis le 14 mars et l’entrée dans une nouvelle phase d’allègement des mesures collectives.

Gestes barrières

Rappelons en particulier que le port du masque reste obligatoire dès 6 ans dans les transports collectifs de voyageurs, dans les établissements de santé et médico-sociaux, les lieux d’exercice de professionnels de santé (cabinets médicaux, infirmiers, pharmacies et laboratoires de biologie médicale…)

Il est d’autre part fortement recommandé dans les lieux de promiscuité importante, pour les personnes âgées, immunodéprimées, malades chroniques et fragiles, ainsi que pour leurs aidants ; les personnes symptomatiques ; les personnes contacts à risque ; les cas confirmés, jusqu’à 7 jours après leur sortie d’isolement.

Le guide publié par le ministère des Solidarités et de la Santé met également l’accent sur le lavage régulier des mains, « mesure d’hygiène la plus efficace pour prévenir la transmission de tous les virus », la région se classant par ailleurs en phase épidémique s’agissant de la grippe.

Vaccination

Il est rappelé que la vaccination reste essentielle dans la prévention de la contamination, de la transmission et des formes graves de la maladie. A ce titre, chaque personne doit veiller à disposer d’un schéma vaccinal complet et à jour.

Le passe sanitaire demeure obligatoire, sauf urgence, pour accéder aux hôpitaux, aux maisons de retraite, ou encore aux établissements accueillant les adultes en situation de handicap.

L’obligation vaccinale des professionnels reste en vigueur, sans changement.

2ème dose de rappel

Pour relancer l’immunité et garantir le plus haut niveau de protection face au Covid-19, une deuxième dose de rappel est recommandée, à partir de 3 mois après la première, pour les personnes de 80 ans et plus, les résidents des EHPAD ainsi que les personnes immunodéprimées.

En cas de symptômes et/ou test positif

Dès lors qu’une personne est symptomatique, elle doit :

  • Réaliser immédiatement un test antigénique (TAG) ou un RT-PCR, indépendamment de son statut vaccinal, d’antécédent d’infection ou de statut de contact à risque ;
  • Dans l’attente du test ou de son résultat, s’isoler et réduire ses contacts ; préparer la liste des personnes avec lesquelles elle a été en contact dans les 48h précédant la date d’apparition des symptômes ; télétravailler dans la mesure du possible.

Depuis deux ans et le début de l’épidémie, la COVID-19 est responsable de 6 044 décès dans les établissements de santé de la région, 2 427 décès dans les établissements médico-sociaux.

Aller plus loin