COVID19 en Bourgogne-Franche-Comté : La dégradation générale se poursuit dans la région

Communiqué de presse
Visuel

La situation épidémique continue de se dégrader en Bourgogne-Franche-Comté : la Nièvre rejoint les territoires soumis à des mesures sanitaires renforcées tandis que le Doubs, le Jura et l’Yonne appellent une vigilance accrue. Quel que soit son département, chaque habitant est appelé à réduire au maximum ses interactions sociales pour freiner la circulation du virus.

Corps de texte

Ces 7 derniers jours, l’incidence de l’épidémie de Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté continue de progresser pour s’établir à près de 230 pour 100 000 habitants.

Si l’accélération de la circulation du virus concerne tout le territoire, le niveau de cette circulation est désormais particulièrement préoccupant dans la Nièvre, le Doubs, le Jura et l’Yonne.

* L’évolution sur une semaine, telle qu’indiquée dans ce tableau, est mesurée par rapport aux données portant sur la période du 9 au 15 mars 2021 qui ont fait l’objet d’une correction par Santé publique France postérieurement à la parution du communiqué du 19 mars dernier. Cette correction a notamment significativement revu à la baisse les données initialement publiées par Santé publique France pour les départements de l’Yonne et du Territoire de Belfort.

La pression hospitalière va s’accentuer

Si le nombre de patients admis en service de réanimation et soins intensifs pour des formes graves de la Covid-19 reste à ce jour stable autour de 150, la pression sanitaire très forte que subit le système hospitalier va s’accentuer dans les prochains jours, compte tenu du délai entre l’évolution du niveau de circulation du virus dans la population et son impact sur les prises en charge à l’hôpital.

Depuis le début de l’épidémie, 4 050 personnes sont décédées dans les établissements de santé ; 2 253 décès sont recensés dans les établissements médico-sociaux.

 

Des consignes à appliquer à l’intérieur et à l’extérieur

Face à cette situation, l’ARS en appelle de nouveau à la responsabilité de tous pour mettre en oeuvre les consignes qui s’appliquent à la vie quotidienne : au contexte professionnel comme à la sphère familiale, à l’intérieur, comme à l’extérieur.

Il faut ainsi éviter de recevoir chez soi et ne pas se rendre chez les autres, télétravailler sauf impossibilité, aérer régulièrement son logement, porter le masque et respecter les distances, se retrouver dehors mais à six maximum et en appliquant les gestes barrières.

En cas de signes évocateurs de la COVID ou de contact à risque, se faire tester sans délai et s’isoler scrupuleusement, en attendant les résultats du dépistage.

 

Une bonne dynamique de vaccination

La progression de la vaccination permet chaque jour de gagner du temps sur l’épidémie. La campagne vaccinale maintient une bonne dynamique dans la région avec un rythme qui a désormais dépassé les 15 000 injections quotidiennes.

Près de 60% des plus de 75 ans et plus de 35% des plus de 65 ans sont vaccinés en Bourgogne-Franche-Comté.

A partir de ce samedi 27 mars, la vaccination est possible pour les personnes de plus de 70 ans, quel que soit leur état de santé, en ville comme dans la centaine de centres de vaccination de la région. 

Aller plus loin

Documents à télécharger