COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Un front solidaire pour empêcher le virus d’atteindre les plus fragiles

Communiqué de presse
Politique publique de santé Prévention COVID19
Visuel
communiqués de presse
Tous les indicateurs de suivi de l’épidémie en Bourgogne-Franche-Comté sont à la hausse et impliquent le civisme et la solidarité de tous, en particulier pour empêcher le coronavirus de frapper les plus fragiles.
Corps de texte

Sur les 7 derniers jours, le nombre de nouveaux cas de coronavirus continue d’augmenter en Bourgogne-Franche-Comté, pour s’établir à près de 1 400.

Département

Nb de résultats

de tests du 2 au 8 septembre

      Nb de résultats positifs

du 2 au 8 septembre

Côte d'Or

11 968

562

Doubs

8 234

269

Jura

3 103

73

Nièvre

2 703

55

Haute-Saône

2 779

52

Saône et Loire

6 866

247

Yonne

3 754

84

Territoire de Belfort

2 065

45

Total Région

41 472

1 387

Le taux d’incidence * dépasse en moyenne les 40 nouveaux cas pour 100 000 habitants à l’échelle de la région, avec une évolution cependant différenciée suivant les territoires :

  • en Côte-d’Or l’incidence continue à augmenter bien au-delà du seuil d’alerte de 50 pour 100 000 habitants (88 cas pour 100 000)
  • le Doubs (43 cas pour 100 000) et la Saône-et-Loire (40 cas pour 100 000) s’approchent du seuil d’alerte
  • le virus progresse plus modérément dans le Territoire de Belfort (29 cas pour 100 000) et le Jura (24 cas pour 100 000)
  • l’incidence se stabilise dans la Nièvre (22 cas pour 100 000) et en Haute-Saône (18 cas pour 100 000 habitants) et faiblit même dans l’Yonne (19 cas pour 100 000 habitants).

Ces 7 derniers jours également, plus de 1 600 personnes ont rejoint la cohorte des patients et de leurs contacts suivis par les agents de l’Assurance maladie et de l’ARS dans le cadre du « contact-tracing ».

Par ailleurs, 875 signalements de regroupements de cas ou de situations en collectivités ont été opérés depuis la levée du confinement ; à ce jour 275 sont en cours d’investigation, de traitement ou de suivi, dont 14 clusters.

Ce 11 septembre, les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté prennent en charge 46 patients atteints de formes graves du coronavirus (soit 12 de plus que la semaine dernière), dont 8 en réanimation.

4 137 personnes sont sorties d’hospitalisation.

1 067 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l’épidémie ; 652 en établissements médico-sociaux.

Gestes barrières pour toutes les générations

Même si l’impact sur l’activité hospitalière reste modéré à ce stade, avec une augmentation encore limitée du nombre de malades hospitalisés, les messages de vigilance et de solidarité restent tout particulièrement de mise :

  • Vigilance active des personnes à risque de développer une forme grave de la maladie, invitées à limiter leurs contacts.

Il faut rappeler que 9 personnes sur 10 qui décèdent de la COVID-19 ont plus de 65 ans et que le risque est plus important en cas de maladie chronique (maladies cardiaques et vasculaires, diabète non équilibré, dialyse, cancer, obésité…)

  • Appel à la solidarité pour les protéger, et en particulier en direction des plus jeunes, car c’est dans ces classes d’âge que le virus circule le plus. En Bourgogne-Franche-Comté, le taux d’incidence du coronavirus est  5 fois plus élevé chez les 19-35 ans que chez  les plus de 75 ans.

A la maison comme dans l’espace public, à l’école comme au travail, en famille et entre amis, le lavage régulier des mains, le respect de la distance physique, le port du masque doivent être les réflexes de toutes les générations.

*Nombre de nouveaux cas rapporté au nombre d’habitants sur 7 jours.

Aller plus loin

Documents à télécharger