COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Un dépistage actif à l’échelle de tous les territoires de la région

Communiqué de presse
Prévention Politique publique de santé COVID19
Visuel
communiqués de presse
En dépit d’une évolution épidémiologique favorable, le coronavirus reste présent en Bourgogne-Franche-Comté. L’ARS rappelle que limiter le risque de diffusion passe par les comportements individuels et collectifs de responsabilité et de prudence.
Corps de texte

Ce 12 juin, les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté prennent en charge 234 patients atteints de formes graves du coronavirus, dont 21 personnes dans les services de réanimation.

Depuis le début de l’épidémie, Santé publique France dénombre 1 030 décès en milieu hospitalier, 681 dans les établissements médico-sociaux et 3 728 sorties d’hospitalisation.

Une stratégie active de tests est mise en œuvre dans tous les départements de la région en complément de l’incitation qui demeure à toute personne présentant des symptômes d’appeler un médecin pour évaluer l’intérêt d’un dépistage.

Des opérations d’information et de dépistage dans tous les départements

En partenariat avec les collectivités, les préfectures, les professionnels de santé, l’Assurance maladie, avec l’appui des associations… les huit délégations départementales de l’ARS organisent des opérations d’information et de consultations/dépistages en direction des publics qui peuvent être confrontés à des difficultés d’accès aux soins.

Une quinzaine d’actions figurent au calendrier : certaines se sont d’ores et déjà tenues, comme à Lons-le-Saunier ou Belfort, d’autres sont en cours ou à venir, de Luxeuil à Sens, en passant par Besançon, Montbéliard, Héricourt, Chalon-sur-Saône, Mâcon, Nevers ou Chenôve…
Ces initiatives visent les secteurs urbains ou ruraux. Dans l’Yonne, elles prennent place par exemple sur des marchés de Puisaye-Forterre.
Principe commun : aller vers les populations, leur permettre de poser leurs questions sur le COVID-19 à des professionnels de santé et de bénéficier d’un dépistage en cas de signes évocateurs.

Au total à l’échelle Bourgogne-Franche-Comté et sur les 7 derniers jours, plus de 12 000 résultats de tests ont été enregistrés dans tous les départements, 134 étant positifs.

Sur la même période selon l’Assurance maladie, environ 450 personnes, patients ou contacts, ont été invitées à respecter des consignes d’isolement pour casser les chaînes de transmission du virus. 

Situations sous surveillance

Plus de 200 signalements de situations en collectivités ou toute autre forme de regroupements de cas ont été opérés auprès de l’ARS depuis la sortie du confinement. Moins de 50 signaux restent en cours d’investigation, mais aucun n’est identifié comme préoccupant par l’Agence Régionale de Santé.
Ils concernent majoritairement des établissements sanitaires, sociaux ou médico-sociaux (35) ; le milieu scolaire, professionnel ou familial élargi…

Autre indicateur de surveillance : la moyenne des hospitalisations pour Covid-19, qui s’établit ces derniers jours entre 1 et 2 entrées par jour ; moins d’1 entrée par jour en réanimation.

La stabilisation durable de l’épidémie passe par la capacité de tous à conserver en chaque situation les réflexes adoptés au fil de ces derniers mois : les mesures barrières, la distanciation physique d’un mètre, le port du masque lorsque cette distance ne peut être respectée.

Aller plus loin

Documents à télécharger