COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté - Niveau épidémique record, forte pression hospitalière : Il n’est pas trop tard pour se vacciner !

Communiqué de presse
Communiqués et dossiers de presse

L’Agence Régionale de Santé encourage vivement les personnes qui n’ont pas encore franchi le pas, à faire leur rappel vaccinal. Les primo-injections restent également ouvertes pour faire barrage à une vague épidémique encore jamais atteinte dans la région.

La Bourgogne-Franche-Comté n’échappe pas à la vague de contaminations d’ampleur inédite observée à l’échelle nationale. Tous les départements sont concernés par des taux d’incidence à 4 chiffres conjugués à des taux de positivité des tests supérieurs à 15%, ce qui montre que ces niveaux records de contamination mesurés ne s’expliquent pas seulement par le plus grand nombre de tests enregistrés ces derniers jours. En pratique, le risque pour chacun de rencontrer le virus dans sa vie quotidienne n’a jamais été aussi élevé.


Les chiffres d’incidence et de positivité des tests de ce tableau sont issus d’une exploitation directe par l’ARS BFC des données du système d’information SI-DEP. La publication des indicateurs épidémiologiques départementaux sur le portail Geodes a en effet été suspendue temporairement par Santé publique France le 3 janvier, à la suite d’écarts constatés entre les données traitées et celles observées à l’échelle des départements.

Sous l’effet de la double vague delta et omicron, la pression hospitalière s’accroît elle-aussi : plus de 900 personnes sont désormais prises en charge, dont 160 en soins critiques et l’ARS a demandé aux établissements de prolonger le plan blanc de 4 semaines.

Pour le grand public

En plus du respect précautionneux des gestes barrières, du recours au télétravail, de la réduction de ses interactions sociales, l’Agence régionale de santé en appelle sans relâche à la vaccination.

Si la Bourgogne-Franche-Comté a passé le cap des 2,2 millions de primo-injections, il n’est pas trop tard pour ceux qui n’ont pas encore franchi le pas, de se rendre dans un centre de vaccination ou auprès d’un professionnel de santé de proximité.
La campagne de rappel doit par ailleurs se poursuivre de manière dynamique pour toutes les personnes majeures, dès 3 mois après le schéma vaccinal complet initial. A ce jour, plus de 1,2 million de personnes ont bénéficié d’un rappel vaccinal en Bourgogne Franche Comté.

Règles d’isolement

Dans ce contexte d’accélération des contaminations, les règles d’isolement ont également évolué :

  • Pour les enfants de moins de 12 ans ou les personnes complètement vaccinées : 7 jours en cas de positivité, ramenés à 5 jours avec un test RT-PCR ou antigénique négatif et en l’absence de symptômes depuis 48 heures ; pas d’isolement pour les cas contacts mais un test antigénique ou PCR et des autotests à J+2 et J+4 après le dernier contact.
  • Pour les personnes non totalement vaccinées : 10 jours en cas de positivité ramenés à 7 après un test RT-PCR ou antigénique négatif et en l’absence de symptômes depuis 48 heures ; 7 jours pour les cas contacts.

Depuis le début de l’épidémie, en mars 2020, COVID-19 a entraîné 5 356 décès en établissements de
santé, 2 324 dans les établissements médico-sociaux de la région.

Aller plus loin