La santé pour territoire

COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté : ensemble rester prudents pour éviter la reprise de l’épidémie

Communiqué de presse
Visuel
communiqués de presse
La baisse des tensions hospitalières se confirme en Bourgogne-Franche-Comté où la maîtrise de l’épidémie repose sur le dépistage pour casser les chaînes de transmission du virus, et sur les bonnes conduites de tous.
Corps de texte

Les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté prennent en charge aujourd’hui 661 patients atteints de formes graves du coronavirus, dont 62 en réanimation.

988 décès sont recensés en milieu hospitalier, 640 dans les établissements médico-sociaux de la région suivant les données épidémiologiques de Santé publique France ;

3 164 sorties d’hospitalisation sont par ailleurs répertoriées.

La baisse des tensions sur l’hôpital se confirme donc dans la région, où la stratégie de la sortie du confinement consistant à tester et isoler les personnes porteuses du Covid-19 et leurs contacts rapprochés, poursuit sa dynamique.

Au cours des 7 derniers jours, près de 9 800 résultats de tests de dépistages ont ainsi été enregistrés, dont 122 positifs, dans tous les départements.

Sur ces 7 derniers jours, plus de 700 personnes, patients ou contacts, ont été invitées à respecter des consignes d’isolement pour casser les chaînes de transmission du virus.

 

55 situations sous surveillance

Depuis le 11 mai, 97 signalements de situations en collectivités ou toute autre forme de regroupements de cas, ont été opérés auprès de l’ARS ; 42 sont d’ores et déjà clôturés, 55 faisant l’objet d’une intervention ou restant sous surveillance.

Pour l’essentiel, ces signalements concernent des établissements de santé ou médico sociaux (40), 4 signalements intervenant en milieu professionnel, 3 dans des écoles, 2 pour des établissements du champ social, auxquels s’ajoutent 6 signalements divers. Parmi ces situations, aucune n’est identifiée comme préoccupante par l’Agence Régionale de Santé.

La moyenne des hospitalisations pour Covid-19 s’établit ces derniers jours à 7 à 8 entrées par jour dans la région ; moins d’1 entrée par jour en réanimation.

Pour autant, le virus est toujours là, avec son potentiel de dangerosité :

 « En ce long week-end, souligne le ministère des Solidarités et de la Santé, nous devons redoubler de vigilance et respecter l’ensemble des mesures barrières, notamment le port du masque grand public, lorsque la distance physique minimale d’un mètre ne peut être respectée ».

L’ARS appelle à nouveau chacun à se surveiller et à contacter son médecin dès l’apparition du moindre symptôme évocateur de la maladie.

Aller plus loin

Documents à télécharger