La santé pour territoire

Coronavirus COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté : Une attention particulière portée à la situation en EHPAD

Communiqué de presse
Visuel
communiqués de presse
COVID-19 est responsable de 102 décès en établissements de santé en Bourgogne-Franche-Comté. Près de 340 personnes sont sorties d’hospitalisation et retournées à domicile. Les établissements médico-sociaux, et spécialement les EHPAD, font l’objet d’une attention particulière.
Corps de texte

Si l’organisation de la réponse sanitaire, l’état des capacités hospitalières et notamment en réanimation, font l’objet d’un suivi en temps réel de l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne- Franche-Comté (591 personnes hospitalisées ce jour, dont 149 dans les services de réanimation), une attention toute particulière est portée aux établissements médico-sociaux en raison de la vulnérabilité du public qui y est accueilli, personnes âgées ou en situation de handicap.

Les différents services de l’Agence assurent notamment ce suivi et cet accompagnement auprès des quelque 400 EHPAD de la région. A ce stade, environ 80 établissements, de tous les départements à l’exception de la Nièvre (faiblement touchée par l’épidémie à ce stade), ont signalé des difficultés en lien avec la gestion du COVID-19.

 

Des décisions médicales

Toutes les décisions concernant la prise en charge des résidents sont des décisions médicales prises à l’issue de discussions collégiales avec les équipes hospitalières.

L’Agence Régionale de Santé met en oeuvre plusieurs types d’actions, en mobilisant le réseau de partenaires qui interviennent sur le terrain et apportent leur expertise aux professionnels des établissements : l’HAD (hospitalisation à domicile), le CPIAS (centre d’appui pour la prévention des affections liées aux soins), les équipes mobiles d’hygiène hospitalière, de gériatrie et de soins palliatifs.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté salue le travail remarquable des professionnels de ces établissements, pleinement mobilisés auprès des résidents et de leurs familles, et regrette que cet investissement soit occulté au profit de la quête frénétique et intrusive d’un décompte de
malades ou de décès.

Aller plus loin

Documents à télécharger