Coronavirus COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté - La mobilisation de tous porte ses fruits : redoublons d’efforts et restons confinés !

Communiqué de presse
Politique publique de santé COVID19
Visuel
communiqués de presse
Tous ensemble, les habitants de notre région s’attachent à freiner la diffusion du virus en respectant le confinement, les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale. Dans un contexte hospitalier qui demeure tendu, le respect de ces consignes doit permettre de voir se confirmer dans les jours à venir la tendance positive qui se dessine.
Corps de texte

Ce 19 avril, 1 327 personnes sont prises en charge pour COVID-19 dans les établissements de santé de la région. La tension que fait peser l’épidémie sur notre système de santé reste très forte, en particulier sur les services de réanimation où 239 malades sont pris en charge. 657 décès sont enregistrés en milieu hospitalier et 1 839 retours à domicile sont recensés à l’échelle régionale. Ces données confirment toutefois la tendance observée depuis plusieurs jours : avec une légère diminution du nombre de personnes hospitalisées et du nombre de personnes placées en
réanimation, il semble que l’épidémie ait atteint un plateau. En respectant le confinement, chacun contribue à cette lente décrue qui s’amorce et qui doit se confirmer dans les prochains jours.

L’impact majeur de l’épidémie sur la population régionale

Le dernier point épidémiologique de Santé publique France (du 16 avril) confirme que l’épidémie touche durement la population de notre région, en particulier les personnes vulnérables, notamment les personnes âgées.

La tendance est à la baisse depuis fin mars pour plusieurs indicateurs de recours aux soins pour suspicion de covid-19, en ville comme à l’hôpital. A noter que la majorité des passages aux urgences (réseau Oscour®) concerne les 15-44 ans (34,4 %) et les 65 ans et plus (33 %) alors que les
associations SOS Médecins sont sollicitées par une population adulte jeune (15-64 ans).

Même s’il demeure à un niveau très élevé, le nombre de patients hospitalisés en réanimation est en légère baisse, en lien avec une diminution du nombre de nouvelles admissions depuis fin mars. Ce sont les hôpitaux de Côte-d’Or, du Doubs, de la Saône et Loire et du Territoire-de-Belfort (l’Hôpital Nord Franche-Comté desservant le territoire du pôle métropolitain NFC), qui accueillent le plus de
malades.

L’étude pointe également les caractéristiques des cas admis en réanimation : au 15 avril, 114 hommes pour 53 femmes, avec un âge moyen de 65 ans, identique selon le sexe. Un patient sur cinq ne présentait pas de facteur de risque. Les autres patients présentaient des facteurs tels qu’une
hypertension artérielle, du diabète, des pathologies cardiaques ou pulmonaires. Plus de trois personnes décédées en réanimation sur quatre présentaient une comorbidité, ce qui est aussi observé sur l’ensemble des décès certifiés par voie électronique avec mention covid-19 (Inserm-CépiDC).

Les personnes âgées sont particulièrement impactées par l’épidémie. Au 15 avril, la majorité des personnes hospitalisées (72,6 %), y compris en réanimation, avaient 70 ans ou plus. Du 1er mars au 14 avril, 2 614 cas de Covid confirmés ou possibles parmi les résidents ont été signalés dans les Ehpad.

 

Aller plus loin

Documents à télécharger