La santé pour territoire

Coronavirus COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté. Alcool, écrans : prévenir ces addictions pendant le confinement

Communiqué de presse
Visuel
communiqués de presse
Si le nombre de patients admis en réanimation est désormais inférieur à 200 en Bourgogne-Franche-Comté, le respect du confinement reste déterminant pour réduire au maximum la circulation du virus dans la perspective du 11 mai. L’ARS relaie les messages de la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA).
Corps de texte

Bien que les indicateurs de suivi hospitaliers témoignent d’un lent recul de l’épidémie (1 210 personnes hospitalisées dont 196 en réanimation ce 27 avril, 2 269 retours à domicile), le nombre de décès, qui s’établit à 814 en établissements de santé, rappelle à tous et chaque jour les enjeux du « rester chez soi ».

Le confinement n’est pas sans impact pour les personnes qui présentent des conduites addictives.

Dans ce contexte, la MILDECA en particulier, multiplie les messages de prévention et de conseils que l’Agence Régionale de Santé relaie à l’échelle de la région.

S’agissant de la consommation d’alcool par exemple, si elle augmente avec le confinement, elle augmente d’autant les risques d’accidents domestiques, les violences intra-familiales, et entraîne une perte de vigilance qui peut faire oublier les gestes barrières et les règles de distanciation sociale.

« Pour votre santé, l’alcool c’est maximum deux verres par jour et pas tous les jours », rappelle la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives. » « Un peu plus, un peu trop d’alcool peut rendre violent envers ses proches ».
 

Limiter le temps d’écran

L’accent est mis également sur les écrans, avec quelques conseils à l’adresse des parents qui peinent à limiter le temps passé par leurs enfants devant les tablettes et jeux vidéo : « rythmer la journée grâce à un planning familial des médias, établir des règles claires d’utilisation des écrans pour chacun des enfants, privilégier des ressources de qualité, montrer l’exemple aux enfants en évitant d’avoir le nez sur le portable en leur présence. »

Parce qu’entre télétravail et loisirs, il est également parfois difficile pour les adultes de tenir les écrans à distance, les conseils leur sont aussi destinés : « garder ses horaires de travail habituels, désactiver les notifications sur le téléphone pour être moins sollicité, bannir les écrans pendant les repas, prévoir une ou plusieurs activités déconnectées par semaine et prendre du temps tous les jours pour une lecture papier ».

En savoir plus concernant tous les types de pratiques addictives

Aide-a-distance_MILDECA

Aller plus loin

Documents à télécharger