La santé pour territoire

Centre hospitalier de Montceau : la transformation de l’offre de soins se poursuit

Communiqué de presse
Les représentants de la communauté médicale et des organisations syndicales du centre hospitalier de Montceau-les-Mines ont été reçus le 9 janvier au siège de l’Agence Régionale de Santé.
A l’ordre du jour : le point sur les transformations engagées depuis l’été.
Corps de texte

Permettre au centre hospitalier de Montceau-les-Mines de proposer durablement des soins de qualité à l’échelle de son territoire nécessite de lui redonner une trajectoire financière équilibrée.

Dans cet objectif, un plan d’actions a été soumis le 19 décembre dernier au Comité interministériel de la performance et de la modernisation de l’offre de soins hospitaliers (COPERMO), qui a émis un certain nombre recommandations présentées le 9 janvier par l’ARS, aux représentants des organisations syndicales et de la communauté médicale de l’établissement. Ce plan s’inscrit dans le prolongement des transformations engagées depuis l’été.
 

Une situation financière qui reste très dégradée

La situation financière du centre hospitalier reste très dégradée, en dépit d’une aide financière de l’Etat de 4,4 millions d’euros en 2017.

Parallèlement, pour répondre aux impératifs de sécurité, remplacer les matériels vieillissants et rénover les locaux, les besoins d’investissement sont estimés à près de 10 millions d’euros.

Ces difficultés pèsent lourdement sur la trésorerie de l’hôpital, génèrent une dette sociale et fiscale (passif de 18 millions d’euros) et allongent le délai de paiement des fournisseurs.

Des spécialités médicales font par ailleurs face à des postes non pourvus, induisant des pertes d’activité ou un recours à de l’intérim médical, coûteux.
 

Mise en place d’une nouvelle organisation des soins

La nouvelle organisation prévoit le renforcement des activités de médecine polyvalente et spécialisée et de soins de suite et de réadaptation (SSR), ainsi que le maintien des urgences.

L’activité de chirurgie, en baisse depuis plusieurs mois, sera revue à l’échelle du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) et progressivement concentrée sur le centre hospitalier de Chalon d’ici à l’été 2018. Une première hypothèse avait envisagé le maintien d’une activité ambulatoire au CH Jean-Bouveri, mais elle s’est avérée non réalisable. Des consultations avancées de chirurgie seront parallèlement déployées sur le site de Montceau.

Dans le même temps, le développement des soins de suite et de réadaptation (SSR) spécialisés permettra la prise en charge des pathologies des patients âgés, cardiaques et respiratoires.

Le centre périnatal de proximité (CPP) se voit conforté et proposera désormais à la population des consultations de gynécologie de prévention et de contraception, un accompagnement global de la grossesse, ainsi que des échographies de dépistage. Une équipe de sages-femmes et un praticien en gynécologie-obstétrique assureront ces missions. La nouvelle organisation territoriale de ce CPP permettra la création d’une consultation de pédiatrie sur le site.
 

Des mesures d’accompagnement

Le centre hospitalier continuera de bénéficier d’accompagnements financiers, qui se sont élevés à 10 millions d’euros sur les trois dernières années.

L’impact social des réorganisations, tant sur les fonctions-support que sur les équipes paramédicales, est d’ores et déjà anticipé. La direction de l’établissement va continuer de proposer des entretiens individuels.

L’ARS Bourgogne Franche-Comté prendra toute sa part à cet accompagnement, soucieuse, de respecter le dialogue social et de redonner à l’établissement les moyens de remplir ses missions de service public hospitalier de proximité, au bénéfice des habitants de Saône-et-Loire.

Aller plus loin

Documents à télécharger

Contact

Contenu

Contact Presse :
Lauranne Cournault
Tél. : 03 80 41 99 94

Voir Aussi