La santé pour territoire

Bruit et santé

Actualité
Environnement Prévention
Date de publication
Le bruit constitue un phénomène omniprésent dans la vie quotidienne, aux sources innombrables et d’une infinie diversité.
Corps de texte

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a été saisie le 2 janvier 2009 sur les impacts sanitaires extra-auditifs du bruit environnemental par la Direction générale de la prévention des risques (DGPR) et la Direction générale de la santé (DGS).

L’ANSES a rendu son rapport d’expertise en décembre 2012.

Le bruit constitue un phénomène omniprésent dans la vie quotidienne, aux sources innombrables et d’une infinie diversité. Si la surdité est l’effet auditif le plus souvent associé aux expositions professionnelles ou aux comportements à risque (écoute de musique amplifiée sans protection, par exemple), les autres effets sanitaires du bruit (dits « extra-auditifs »), associés aux expositions environnementales, sont encore assez peu pris en compte dans les études et dans les projets d’infrastructures bruyantes. Ces effets « extra-auditifs » du bruit peuvent être observés à court-terme (gêne ou perturbations du sommeil, notamment) ou à plus long terme (hypertension artérielle ou risques accrus d’infarctus du myocarde, notamment). Le bruit comporte également une dimension psychosociologique et territoriale. La façon dont le bruit est perçu dépend de composantes multiples, à la fois personnelles, contextuelles et culturelles. C’est pourquoi, pour un même niveau d’exposition au bruit, les effets varient fortement d’un individu à l’autre