Améliorer l’efficacité énergétique et le confort hygrothermique dans les établissements de santé et médico‐sociaux de Bourgogne-Franche-Comté : 24 structures lauréates

Communiqué de presse
Médico-social Environnement Prévention Politique publique de santé

Améliorer l’efficacité énergétique et le confort hygrothermique dans les établissements de santé et médico-sociaux en Bourgogne-Franche-Comté : 24 structures lauréates dans le cadre d’un 1er Appel à Manifestation d’Intérêt

Lancé conjointement en mars 2021 par l’Agence de la transition écologique (ADEME), l’Agence Régionale de Santé (ARS) et la Banque des Territoires, cet AMI vise à accompagner durablement les établissements en Bourgogne-Franche Comté pour leur permettre d’anticiper les risques liés à l’évolution du coût des énergies, les aider à réduire leurs consommations, les rendre moins dépendants des ressources fossiles et améliorer le confort des occupants (patients, personnel).

24 candidats ont été sélectionnés et représentent au total 272 établissements, 787 bâtiments et 2 052 300 m² répartis sur l’ensemble de la région Bourgogne-Franche‐Comté.

 

Les structures lauréates

Association Résidence Saint-Loup (89), Centre Hospitalier de Clamecy (58), Centre Hospitalier du Tonnerrois (89), Centre Hospitalier Louis Pasteur (39), Centre Hospitalier Intercommunal de Haute-Comté (25), Association Juralliance (39), Groupement de 3 EHPAD : Coulanges-sur-Yonne/Châtel-Censoir/Courson-les-Carrières (89), Association Hospitalière de Bourgogne-Franche‐Comté (70), Centre Hospitalier Universitaire de Besançon (25), Croix Rouge Française/ EHPAD Clair Jura (39), Fondation Arc en Ciel (25), Centre Hospitalier de Tournus (71), Union pour la Gestion des Etablissements des Caisses de l’Assurance Maladie de Bourgogne Franche Comté (21), Groupement Hospitalier de Territoire Côte-d’Or – Haute Marne (21-52), Korian (13 établissements en BFC), Les PEP CBFC (21), Groupement Hospitalier de Territoire Hôpitaux du Jura (39), Les Eparses (90), Hôpital Nord Franche-Comté (90), Groupe SOS Seniors / EHPAD Les Feuillantines (58), Santelys Bourgogne-Franche-Comté (21), Groupement Hospitalier de Territoire Nord Saône-et-Loire Bresse Morvan (71), Centre Hospitalier Spécialisé de Sevrey (71), Groupe associatif Handy’Up (70).

Ces structures pourront bénéficier d’un accompagnement technique, méthodologique et financier pendant 3 ans (1ère période) afin de faciliter la mise en oeuvre de leurs travaux d’économies d’énergies, se doter d’un outil de suivi énergétique, améliorer la qualité de l’air intérieur de leurs bâtiments, sensibiliser le personnel et les publics accueillis au sein de leurs établissements.

Cette mission d’ingénierie « partagée » sera portée par le Pôle énergie Bourgogne-Franche-Comté qui proposera également aux lauréats de participer à un réseau régional d’échanges et de partage d’informations, d’expériences et de bonnes pratiques. Ce réseau est ouvert à tous les établissements sanitaires et médico-sociaux de la région.

Dans le cadre du plan de relance de la Caisse des Dépôts, le soutien au secteur de la santé et du médico- social est une priorité portée par la Banque des Territoires. En complément de l’appui du Pôle énergie, la Banque des Territoires proposera des solutions de financement pour l’ingénierie du projet, mais également en prêts ou investissements.

L’agence de la transition écologique (ADEME) mobilise des moyens exceptionnels pour renforcer la dynamique d’animation régionale au profit des lauréats et mobiliser de l’ingénierie collective sur les thématiques de progrès portées par les établissements.

L’Agence Régionale de Santé contribue à la mission d’appui RESET pilotée par le Pôle Energie Bourgogne-Franche-Comté. Elle apportera son soutien aux investissements des établissements de santé et médico-sociaux dans le cadre du Ségur de la Santé dont l’un des grands axes vise la réduction de la trace environnementale de l’offre de soins. Lors des prochains plans d’aide à l’investissement, notamment de la caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), une attention particulière sera portée, au sein des projets d’investissement, à l’intégration de la rénovation énergétique et au recours aux énergies renouvelables, améliorant la vie quotidienne des résidents et du personnel.

 

Un appel à manifestation d’intérêt qui a rencontré un véritable succès malgré la crise sanitaire

Le nombre important de candidatures a révélé que ces sujets sont au coeur des préoccupations quotidiennes des établissements de santé et médico-sociaux.
En effet, l’évolution des dépenses énergétiques, l’inconfort thermique lié à des périodes de canicule de plus en plus longues et fréquentes, les besoins en termes de restructuration, d’évolution des locaux, le respect des obligations fixées par la loi ELAN et notamment par le décret tertiaire font partie des multiples facteurs qui poussent les établissements de santé de la région à engager des démarches d’amélioration énergétique de leur patrimoine.

Les candidats souhaitent être accompagnés dans leurs démarches afin de faire les bons choix et pouvoir accueillir leur personnel, leur public ou leur patient dans des bâtiments durables, économes et confortables.

 

Aller plus loin